Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
  |  
 English version        
 

Téléchargement

Cliquer ici pour télécharger les photos des membres du gouvernement luxembourgeois

Chemin de navigation : Accueil > La Présidence luxembourgeoise > Les membres du gouvernement luxembourgeois > Mady Delvaux-Stehres
Imprimer cette page Envoyer cette page

Mady Delvaux-Stehres

Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle

Née en 1950, Mady Delvaux-Stehres est mère de trois enfants.

Elle fait des études de lettres classiques à la Sorbonne avant d'enseigner au lycée Michel-Rodange de Luxembourg jusqu'en 1989.

Entrée au LSAP en 1974, Mady Delvaux-Stehres est alors d'abord active dans les Femmes socialistes. Elle entre au comité directeur du LSAP en 1985 et en reste membre jusqu'en 1989, lorsqu'elle est nommée au gouvernement. De plus, elle est élue conseillère communale de la Ville de Luxembourg en octobre 1987.

Nommée tête de liste de la circonscription Centre en 1989 (et en 1994), elle sort première aux élections législatives et entre au gouvernement CSV-LSAP de 1989 comme secrétaire d'État à la Santé, à la Sécurité sociale, à la Jeunesse et aux Sports. Après les élections de 1994, elle devient ministre de la Communication, des Transports et de la Sécurité sociale.

Au cours de la législature 1989-1994, elle engage la réforme de l'assurance maladie, puis de 1994 à 1999, elle s’occupe de la mise en place de la nouvelle assurance dépendance.

De 1994 à 1999, comme ministre des Transports, elle a à réorganiser les chemins de fer d'après les directives européennes et, comme ministre de la Communication, elle met en œuvre la libéralisation des services téléphoniques.

En juin 1999, Mady Delvaux-Stehres est réélue à la Chambre des députés et obtient quatre mois plus tard un nouveau mandat au conseil communal de la Ville de Luxembourg. Lors de son mandat de députée, Mady Delvaux-Stehres est, au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, membre de la commission de la Culture et de la commission pour le Respect des obligations et engagements des États membres du Conseil de l’Europe (commission du suivi). En octobre 2003, elle y devient corapporteur pour le monitoring de la Turquie.

À l’issue des élections législatives du 13 juin 2004, Mady Delvaux-Stehres est nommée ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle en date du 31 juillet 2004.



Dernière mise à jour de cette page le : 29-12-2004

Haut de page Haut de page