Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Déclarations PESC > Juin 2005 > Déclaration de la Présidence au nom de l’UE sur l’Ethiopie
Imprimer cette page Envoyer cette page

Déclaration PESC
Déclaration de la Présidence au nom de l’UE sur l’Ethiopie

Date de publication : 10-06-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


L’Union européenne félicite les parties politiques et autorités électorales pour la déclaration conjointe sur la procédure électorale signée ce 10 juin. L’accord obtenu devra permettre d’assurer que la procédure électorale en cours, y compris les investigations visant à résoudre les différends concernant les résultats électoraux, soit conclue de manière transparente et à la satisfaction de tout les parties.

L’Union européenne salue en particulier l’engagement pris par les signataires de la déclaration d’entreprendre tout effort afin de prévenir la violence ou actions qui pourraient inciter à la violence, de faire preuve de retenue et de résoudre les différends de manière pacifique et par voie légale.  L’Union européenne compte fermement sur le respect de l’accord et des engagements pris pour éviter une répétition de la situation déplorable qui s’est produite ces derniers jours à Addis Ababa causant la perte de vies humaines.

L’Union européenne appelle le gouvernement et l'opposition à continuer à résoudre leurs différends par le dialogue, dans le respect des lois et de la Constitution éthiopiennes.  Dans ce contexte, l’Union européenne souligne que les représentants de toutes les parties devraient être en condition d'agir dans un environnement libre d'intimidation et de menaces.  Elle rappelle également l'importance du rôle des médias, en particulier ceux sous contrôle de l’Etat, afin de garantir que l'opinion publique soit informée de manière impartiale, équilibrée et pluraliste.

La mission d’observation électorale de l’Union européenne reste présente sur le terrain pour observer les étapes finales des élections, y compris les investigations des différends, dans le respect de son mandat.

L’Union européenne continuera à suivre de très près la situation en Ethiopie et reste prête à apporter tout soutien au processus en cours.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, l'Albanie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie﷓Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que  l'Ukraine, se rallient à cette déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association.



Dernière mise à jour de cette page le : 13-06-2005

Haut de page Haut de page