Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
      
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Juin 2005 > OSCE, 561e Conseil Permanent: Déclaration de l'Union européenne en réponse au rapport du groupe de personnes éminentes sur le renforcement de l'efficacité de l'OSCE (Décision No 16/04)
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
OSCE, 561e Conseil Permanent: Déclaration de l'Union européenne en réponse au rapport du groupe de personnes éminentes sur le renforcement de l'efficacité de l'OSCE (Décision No 16/04)

Date du discours : 30-06-2005

Lieu : Vienne

Orateur : Jacques Reuter, Ambassadeur et Représentant Permanent du Luxembourg auprès de l'OSCE

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


Monsieur le Président, 

C’est avec une particulière satisfaction que l’Union européenne salue aujourd’hui la présence parmi nous des membres du Groupe de personnes éminentes pour la présentation de leur rapport au Conseil permanent. En même temps, nous aimerions rendre hommage à la personnalité de l’Ambassadeur Nikolay Afanasievsky, décédé le 23 juin, pour sa contribution importante aux travaux du Groupe.

Nous saluons le fait que l’échéance fixée à Sofia pour la remise du rapport a été respectée et que le rapport contenant les recommandations du Groupe de personnes éminentes est présenté par la Présidence en exercice en priorité aux États participants.

L’Union européenne reconnaît le travail considérable accompli au cours des six derniers mois. Nous félicitons non seulement les membres du Groupe pour leur engagement et leurs efforts, mais aussi la Présidence en exercice pour la façon dont elle a mené à bien son rôle de point de contact pour le panel.

Monsieur le Président, 

Lors du Conseil ministériel de Sofia (2004), nos Ministres avaient décidé de créer un « Groupe de personnes éminentes sur le renforcement de l’efficacité de l’OSCE » afin d’insuffler un élan nouveau au dialogue politique et d’élaborer une vision stratégique pour l’Organisation au XXIe siècle.

Cette initiative a été, dès l’origine, pleinement soutenue par l’Union européenne. Nous attachons une grande importance au bon fonctionnement et à l’efficacité de l’OSCE et, comme nous l’avions déjà dit à Sofia, nous nous attendons à ce que les recommandations faites par le Groupe soient discutées de manière créative et constructive.  

L’Union européenne salue tout particulièrement le fait que le Groupe, qui reflète la diversité de la communauté de l’OSCE, a été en mesure de présenter un document de consensus. Au vu des divergences qui surgissent parfois dans les discussions entre États participants sur les questions ayant trait à la réforme de l’OSCE, une telle approche consensuelle ne peut que donner le bon exemple. Le consensus confère également un poids tout particulier aux recommandations faites par les personnes éminentes.

Monsieur le Président, 

L’Union européenne remercie le Groupe d’avoir soumis, dans une formulation très claire et ramassée, un grand nombre de propositions dont les États participants sauront certainement faire le meilleur usage. Les personnes éminentes ont su non seulement rappeler l’importance de l’OSCE et donner un aperçu de ses activités actuelles, mais surtout indiquer des perspectives pour l’avenir.

L’Union européenne estime que le rapport du Groupe constitue une contribution majeure pour les consultations de haut  niveau.

Monsieur le Président, 

L’Union européenne souhaite rappeler ici qu’elle souscrit pleinement à la proposition de la Présidence en exercice d’organiser des consultations à haut niveau les 12 et 13 septembre prochains. Ce sera à cette occasion que pourront être définies les prochaines étapes du processus de consultation, dans le but de préparer  le Conseil ministériel de Ljubljana en décembre. Dans cet esprit, elle encourage la Présidence en exercice à engager, dès le mois de juillet, des consultations afin de préparer activement ces consultations de haut niveau. Pour l’UE il est important que les consultations à haut niveau ne perdent pas leur dynamique et aboutissent à un résultat concret de préférence avant Ljubljana.

Je vous remercie.

La Bulgarie et la Roumanie, pays adhérents, la Turquie et la Croatie* , pays candidats, ainsi que l’Ukraine et la Moldavie se rallient à cette déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association



Dernière mise à jour de cette page le : 30-06-2005

Haut de page Haut de page