Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Juin 2005 > OSCE, 560e Conseil Permanent : Déclaration de l'Union européenne en réponse au rapport du coordinateur des activités économiques et environnementales de l'OSCE
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
OSCE, 560e Conseil Permanent : Déclaration de l'Union européenne en réponse au rapport du coordinateur des activités économiques et environnementales de l'OSCE

Date du discours : 23-06-2005

Lieu : Vienne

Orateur : Jacques Reuter, Ambassadeur et Représentant Permanent du Luxembourg auprès de l'OSCE

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


L’Union européenne remercie M.Swiecicki, Coordonnateur des activités économiques et environnementales de l’OSCE, pour son rapport au Conseil Permanent. Etant donné que c’est aujourd’hui sa dernière apparition dans ce forum, nous voudrions également le remercier pour les efforts inlassables qu’il a fournis dans cette fonction durant plus de trois ans, en vue de renforcer la dimension économique et environnementale de l’OSCE.

Concernant le Forum économique de cette année, l’Union européenne  accueille avec satisfaction les activités de suivi proposées par le Coordonnateur et la Présidence en exercice. A la réunion du Sous-Comité économique et environnemental du 17 juin 2005  l’Union européenne a présenté des commentaires substantiels sur ces propositions, que nous considérons comme généralement pertinentes et dont nous discuterons en vue d’aboutir à des résultats concrets avant la prochaine réunion ministérielle. L’Union européenne soutient le renforcement de l’accent  mis par le Forum sur l’examen de la mise en œuvre des engagements. Une décision rapide sur le thème du Forum économique de 2006 ainsi que sur celui de la session d’examen est indispensable, afin de laisser suffisamment de temps pour une préparation convenable. En général, l’Union européenne soutient pleinement l’approche de la Présidence belge concernant le thème, la structure et  l’ensemble des travaux préparatoires pour le Forum de l’année prochaine, tels qu’ils sont énoncés dans le projet de décision de la future Présidence.

Nous avons constaté des développements significatifs dans la dimension économique et environnementale pendant que M. Swiecicki était en fonction. Jusqu’à il y a trois ans, le Bureau du Coordonnateur s’occupait presque exclusivement  de la préparation et de l’organisation du Forum économique. Depuis, le nombre de son personnel s’est accru considérablement et ses tâches se sont étendues. La Stratégie économique et environnementale de Maastricht, en particulier, a donné une nouvelle impulsion au rôle du Coordonnateur, en le chargeant de fournir conseils et assistance aux Etats participants concernant la mise en œuvre de leurs engagements dans la dimension économique et environnementale. Cette évolution se reflète dans le nombre croissant de projets développés et réalisés par le Bureau du Coordonnateur dans des domaines importants comme la bonne gouvernance, la sécurité de l’environnement, ainsi que la lutte contre la traite et contre le blanchiment d’argent, qui continuent à mériter toute notre attention.

La Stratégie de Maastricht a également chargé l’OSCE de mobiliser et de faciliter l’implication d’autres organisations actives dans les domaines de l’économie et de l’environnement.  La conclusion d’un protocole d’accord avec la Commission économique de l’ONU pour l’Europe (UNECE) a constitué un premier pas important à cet égard. La coopération entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD/UNDP), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE/UNEP) et l’OSCE au sein de l’Initiative pour la sécurité environnementale est un autre exemple à suivre.

L’Union européenne voudrait une fois encore remercier M. Swiecicki et lui offrir ses meilleurs vœux pour la suite de sa carrière.

La Bulgarie et la Roumanie, pays adhérents, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, ainsi que l’Ukraine se rallient à cette déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association



Dernière mise à jour de cette page le : 24-06-2005

Haut de page Haut de page