Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > François Biltgen: " les services d’intérêt économique général efficaces ont un rôle important à jouer dans une économie performante et dynamique"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
François Biltgen: " les services d’intérêt économique général efficaces ont un rôle important à jouer dans une économie performante et dynamique"

Date de publication : 16-06-2005

Domaine politique : Emploi, politique sociale, santé, consommation


Lors de la réunion conjointe du Conseil Economique et Social du Luxembourg (CES) et de la section spécialisée "Transports, énergie, infrastructures, société de l'information" du Comité économique et social européen (CESE), qui s’est tenue les 14 et 15 juin 2005 à la Banque Européenne d’Investissement à Luxembourg, François Biltgen, ministre du Travail et de l’Emploi du Luxembourg et Président en exercice du Conseil des ministres "Emploi et Affaires Sociales" de l’Union Européenne a exposé ses vues aux membres présents en date du 15 juin 2005 sur le sujet des services d'intérêt général et répercussion de la politique de concurrence et de libéralisation.

Le ministre a tout d’abord rappelé les conclusions de la Présidence luxembourgeoise du Sommet de Printemps des 22 et 23 mars 2005 qui ont noté "que des services d’intérêt économique général efficaces ont un rôle important à jouer dans une économie performante et dynamique." Le Luxembourg appuie traditionnellement cette vue et continuera à le faire.

Sur base des exemples de la libéralisation des secteurs des télécommunications et des postes et des conséquences positives et négatives pour le Luxembourg, François Biltgen a souligné que les objectifs d’une telle libéralisation doivent être d’offrir des services de meilleure qualité à des prix abordables pour tous. Dans ce cadre, il a insisté sur l’importance de la notion de service universel.

Il a enfin souligné que toute libéralisation doit prendre en compte la dimension sociale. A cette fin, il s’est félicité que le Conseil des ministres "Emploi et Affaires Sociales" ait pu s’accorder récemment sur la directive réglant l’aménagement du temps de travail dans le secteur du rail ("conditions d’utilisation des travailleurs mobiles effectuant des services d’interopérabilité transfrontalière ")*.  Cette directive transpose en effet un accord des partenaires sociaux européens. "Une bonne preuve que le dialogue social et l’Europe sociale fonctionnent", a conclu le ministre.

* sur base de l’accord conclu le 27 janvier 2004, entre la Communauté européenne du rail (CER) et la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) sur certains aspects des conditions d’utilisation des travailleurs moblies effectuant des services d’interopérabilité transfrontalière.



Dernière mise à jour de cette page le : 16-06-2005

Haut de page Haut de page