La Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne 2005

La Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne 2005

URL (adresse web) : http://www.eu2005.lu/fr/actualites/communiques/2005/06/08fp/

Retour vers la page d'origine

Communiqué
La réduction des charges administratives et l’augmentation de l’efficience du service public définies comme objectifs principaux de la coopération entre services publics européens

Date de publication : 08-06-2005

Domaine politique :

Réunion : Réunion informelle des ministres de la Fonction publique


Les ministres européens de la Fonction publique, en réunion à Luxembourg les 7 et 8 juin 2005, ont adopté le programme à moyen terme 2006-2007 pour la coopération entre les services publics européens, programme qui vise à optimiser la contribution des administrations à la mise en œuvre des objectifs de Lisbonne.

Lors de la conférence de presse, Claude Wiseler, ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative, qui a présidé la réunion a informé que "le programme à moyen terme pour le Réseau européen des administrations publiques (EPAN) a été élaboré par la Présidence luxembourgeoise. Un point clé de ce programme est de mieux souligner le rôle des administrations publiques comme levier important de la mise en œuvre de la stratégie de Lisbonne. A cet effet, un groupe baptisé ad-hoc Lisbonne avait élaboré des propositions pour lier davantage les activités de l’EPAN aux objectifs de Lisbonne."

"Dans ce contexte, les réflexions du réseau porteront à l’avenir sur des thèmes tels que : la réduction des charges administratives, le renforcement de l’efficience de l’administration publique ou aussi la diffusion d’instruments promouvant la qualité au sein des administrations publiques," a expliqué Claude Wiseler.

Il a ajouté que "pour les années 2006-2007, les activités du réseau se dérouleront en premier lieu dans les domaines des ressources humaines. Un sujet primordial d’intérêt est l’étude des facteurs déterminants menant à une gestion plus stratégique des ressources humaines dans l’administration publique."

Le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative a annoncé que "un autre domaine majeur du nouveau programme à moyen terme est celui des services publics innovants, où prédominent les activités liées à l’amélioration de la qualité des services publics fournis aux citoyens et aux entreprises. En outre, les activités de ce programme comprennent encore la promotion des échanges d’expériences et de bonnes pratiques dans le domaine du e-gouvernement et de la meilleure réglementation."

Les ministres ont également entendu la présentation d’une étude réalisée à la demande de la Présidence par l’Institut Européen d’Administration Publique de Maastricht (IEAP) intitulée "Un nouvel espace pour les administrations publiques et les services d’intérêt général au sein d’une Union élargie". Selon Claude Wiseler, "le grand mérite de cette étude est  d’avoir attiré l’attention sur l’impact de l’intégration européenne sur le droit public et les relations de travail dans les administrations publiques – un thème qui occupe tous les responsables de l’administration publique."


A ce sujet ...


Dernière mise à jour de cette page le : 08-06-2005