Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > Accord sur le programme Media 2006-2007 au Conseil "Education, Jeunesse et Culture"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Accord sur le programme Media 2006-2007 au Conseil "Education, Jeunesse et Culture"

Date de publication : 23-05-2005

Domaine politique : Education, jeunesse, culture

Réunion : Conseil Éducation, jeunesse et culture


Jean-Louis Schiltz, ministre délégué aux Communications, a présidé le 23 mai, la première session du Conseil "Education, Jeunesse et Culture" dédiée au volet "Audiovisuel".

Le Conseil, en réunion à Bruxelles, a trouvé un accord sur les orientations stratégiques du Programme MEDIA. Le programme MEDIA est un programme de soutien à la production audiovisuelle.

Après les succès récents remportés par le cinéma européen à Cannes notamment, ce programme jette les bases du soutien communautaire à l’industrie cinématographique pour la période 2007 à 2013.

Le programme contribue à la formation des professionnels du cinéma et au développement et à la distribution des œuvres européennes. Il reste maintenant à arrêter l’enveloppe financière.

"L’accord d’aujourd’hui permet aux professionnels de travailler et de préparer leurs projets. Le cinéma européen est un cinéma de qualité et il faut le soutenir", a déclaré le Jean-Louis Schiltz après la réunion.

Le Conseil a eu un échange de vues sur la manière de traiter la question complexe de l’incitation à la haine dans les programmes en provenance de pays situés en dehors de l’Union européenne à la suite de l’affaire Al Manar. Al Manar est une chaîne d’origine libanaise qui a été diffusée en Europe par le biais d’un satellite de l’opérateur Eutelsat établi en France. La France, après avoir constaté que cette chaîne diffusait des contenus à caractère antisémite inacceptables, a décidé d’interdire la diffusion de cette chaîne en Europe.

Les ministres étaient d’accord qu’il est nécessaire d’agir en la matière avec fermeté afin de préserver les valeurs fondamentales de l’Europe. Ils ont appuyé les propositions de la Commission et de la France visant à renforcer la coopération entre les autorités nationales. La prochaine révision de la directive Télévision sans Frontières fournira l’occasion de renforcer les moyens d’actions des Etats membres. Une autre idée est de mettre en place un système de reconnaissance mutuelle des interdictions de programmes de télévision à contenu raciste et plus particulièrement à contenu antisémite.

"Il faut agir avec la fermeté la plus absolue. Nous devons nous donner les moyens d’agir rapidement et efficacement contre l’incitation à la haine raciale", a conclu le ministre délégué aux Communications.

Les ministres ont trouvé un accord avec le Parlement européen sur une recommandation relative au patrimoine cinématographique. "Je suis convaincu que cette recommandation, et en particulier ses dispositions en matière de collecte, catalogage, préservation et restauration des œuvres cinématographiques, constituera un outil précieux au service de la valorisation de la dimension tant culturelle qu’économique du cinéma", a ajouté Jean-Louis Schiltz.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 23-05-2005

Haut de page Haut de page