Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > Le Conseil "Affaires générales et relations extérieures" a discuté de la situation au Liban
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Le Conseil "Affaires générales et relations extérieures" a discuté de la situation au Liban

Date de publication : 23-05-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Conseil Affaires générales et relations extérieures


Au cours du Conseil  "Affaires générales et relations extérieures" qui s’est tenu le 23 mai à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont évoqué la situation au Liban. Jean Asselborn, président en exercice du Conseil de l’UE, a déclaré à ce sujet :

"Nous avons salué la décision du gouvernement libanais d’avoir accepté le déploiement d’observateurs européens dans la perspective des prochaines élections législatives. Nous avons dans ce contexte réaffirmé notre soutien au gouvernement libanais dans l’accomplissement des objectifs qu’il s’est fixés, notamment l’organisation, dans les délais prévus, d’élections libres et démocratiques, sans violence et en l’absence de toute ingérence étrangère, selon un mode de scrutin accepté par toutes les parties.

En ce qui concerne la mise en œuvre de la résolution 1559, nous avons pris note du retrait des troupes syriennes du Liban et de celui des services de renseignement qui reste toutefois à être confirmé.

D’un autre côté, nous avons marqué notre inquiétude devant la recrudescence de violence survenue à la mi-mai le long de la ligne bleue. Nous appelons l’ensemble des parties concernées à faire preuve de retenue.

Nous avons enfin réaffirmé notre soutien à la Commission d’enquête internationale indépendante sur l’assassinat de Rafic Hariri qui vient d’être formée conformément à la résolution 1595 des Nations Unies. Cette Commission doit engager ses travaux sans délai et en pleine coopération avec les autorités libanaises."


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 24-05-2005

Haut de page Haut de page