Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Tout savoir sur le Luxembourg > Société et tradition > Pays aux cent nationalités
Imprimer cette page Envoyer cette page

Pays aux cent nationalités

Foule ,
ZoomFoule

Le Luxembourg occupe une position à part parmi les États membres de l'Union européenne. L'une de ses particularités les plus remarquables est certainement son grand potentiel d'intégration.

Aussi, l'évolution démographique que le Luxembourg a connue durant le dernier siècle est des plus exceptionnelle. De 200.000 en 1900, la population luxembourgeoise est passée aujourd'hui à 451.600 personnes, ce qui correspond donc à une augmentation de plus de 100%.

Près de 39% de cette population est d'origine étrangère. Ce pourcentage, qui correspond à un chiffre de 174.200 résidents étrangers, dépasse même les 50% si l'on ne tient compte que des résidents de la capitale du Grand-Duché.

C'est d'abord les secteurs de la sidérurgie et de la construction qui ont attiré un grand nombre d'immigrants italiens et portugais. De nos jours l'immigration est principalement française, belge ou encore britannique. En fin de compte, plus de 150 nationalités différentes font la richesse démographique du Grand-Duché: une communauté de groupes ethniques tout à fait singulière.

De ces communautés, les principales, présentes depuis plusieurs générations, sont les Portugais (63.760), les Français (21.880), les Italiens (18.890), les Belges (16.040) et les Allemands (10.320).

Passeport ,
ZoomPasseport

Parmi les méthodes particulières par lesquelles le pays a su gérer l'afflux d'étrangers, pour devenir la terre d'asile qu'elle est aujourd'hui, se distinguent les mariages mixtes. Un couple sur quatre est ainsi mixte et 30% des personnes en possession d'un passeport luxembourgeois ont au moins un ascendant direct d'origine étrangère.

Evidemment, la situation démographique du Grand-Duché se répercute sur le marché de l'emploi national. La main-d'œuvre étrangère constitue ainsi plus de 60% de la population active. Cette main-d'œuvre est issue de l'immigration d'un côté et renforcée par les travailleurs frontaliers de l'autre.

En effet, à partir des années 1970, l'éclosion de la place financière en conjonction avec le chômage aigu dans les régions limitrophes a donné lieu à une immigration quotidienne de frontaliers au Luxembourg.

Alors que ces derniers se chiffraient à seulement 30.000 en 1990, on compte actuellement plus de 100.000 frontaliers sur un total d'environ 275.000 salariés. Ces personnes constituent plus de 38% de l'emploi salarié au Grand-Duché et 52% de l'emploi salarié dans la capitale. La majorité d'entre elles (53%) résident en France, 27,3% en Belgique et 19,7% en Allemagne.

Etonnant pays donc qui malgré sa forte proportion d'étrangers ne connaît pour ainsi dire pas de tensions interculturelles.



Dernière mise à jour de cette page le : 29-12-2004

Haut de page Haut de page