Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
  |  
 English version        
 

Téléchargement

Cliquer ici pour télécharger les photos des membres du gouvernement luxembourgeois

Imprimer cette page Envoyer cette page

Jean-Louis Schiltz

Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire
Ministre délégué aux Communications

Jean-Louis Schiltz est né le 14 août 1964 à Luxembourg. Marié et père de trois enfants, il habite à Luxembourg.

Après ses études primaires à Luxembourg-Belair, il poursuit des études secondaires à l’Athenée de Luxembourg où il obtient le diplôme de fin d'études secondaires en juin 1983 (section latine - sciences économiques).

Jean-Louis Schiltz fait ensuite des études de droit au Centre universitaire de Luxembourg et à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), études qu’il termine en 1987 par une maîtrise de droit. En juin 1988, il décroche à la même université un diplôme d'études approfondies (DEA) en droit des affaires.

En mars 1989, Jean-Louis Schiltz est assermenté comme avocat au barreau de Luxembourg. En 1991, il passe son examen d’avoué qu'il décroche en tant que major de promotion. Il exerce la profession d'avocat au sein de l'association d'avocats 'Schiltz & Schiltz' jusqu'en juillet 2004, au moment de son entrée au gouvernement.

En tant qu’avocat, Jean-Louis Schiltz s’engage à la Conférence du jeune barreau, où il devient dès 1990 membre du comité. De 1997 à 1998, il est président de la Conférence du jeune barreau. Par la suite, il devient membre du Conseil de l'ordre des avocats qu'il quitte au moment de son élection comme secrétaire général du Parti chrétien-social (Chrëschtlech Sozial Vollekspartei / CSV) début 2000.

Parallèlement à sa carrière d'avocat, Jean-Louis Schiltz mène une carrière scientifique. Il est ainsi entre 1989 et 1991 assistant à la faculté de droit de l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne). De 1991 à 2004, il a été d’abord assistant, ensuite chargé de cours au Centre universitaire de Luxembourg où il a enseigné le droit civil et le droit commercial. Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs articles sur le droit bancaire et le droit des assurances. De 1994 à 2004, il a été co-éditeur de la Revue scientifique "Assurances et Responsabilité" éditée sous l’égide de la section luxembourgeoise de l’Association Internationale du Droit des Assurances dont il faisait partie. Jusqu’à son entrée au gouvernement, il était membre de l’editorial board du mensuel European Lawyer et membre de l’International Bar Association.

En février 2000, il est élu secrétaire général du Parti chrétien-social. Réélu à son poste début 2003 avec 88% des voix, il terminera son deuxième mandat début 2005. En tant que secrétaire général, il est le principal responsable de l’élaboration du nouveau programme de base du parti adopté fin 2002. Il a été le "campaign-manager" de son parti pour les élections nationales de juin 2004.

Élu pour la première fois à la Chambre des députés lors des élections législatives du 13 juin 2004, Jean-Louis Schiltz est nommé ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, ministre délégué aux Communications en date du 31 juillet 2004.

Depuis le 6 septembre 2004, Jean-Louis Schiltz est gouverneur de la Banque asiatique pour le développement.

Sportif  avéré - il a été en 1983 champion de Luxembourg par équipes en escrime - Jean-Louis Schiltz pratique aujourd’hui assidûment la course à pied et le vélo. Il a été pendant 10 ans membre de la Commission juridique du Comité olympique et sportif luxembourgeois.



Dernière mise à jour de cette page le : 29-12-2004

Haut de page Haut de page