Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
  |  
 English version        
 

Téléchargement

Cliquer ici pour télécharger les photos des membres du gouvernement luxembourgeois

Imprimer cette page Envoyer cette page

Jeannot Krecké

Ministre de l'Économie et du Commerce extérieur
Ministre des Sports

Jeannot Krecké est né le 26 avril 1950 à Luxembourg-Ville. Il est marié à Monique Giver et habite au centre-ville.

Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires à Luxembourg, il entame en 1969 des études universitaires à l’Université libre de Bruxelles. Jeune licencié en éducation physique et sportive, il se lance dans la carrière de pédagogue au Grand-Duché à partir de 1973, tout en assumant un poste d’assistant auprès de l’ULB jusqu’en 1976.

En tant qu’attaché au ministère des Sports de 1979 à 1980, il se familiarise avec le fonctionnement interne de l’administration gouvernementale. Il quitte toutefois l’administration publique pour faire ses premiers pas sur la scène politique en accédant au poste de conseiller communal de Kopstal en 1981, avant de siéger au conseil communal de la capitale à partir de 1989.

En 1983, il décide de se réorienter professionnellement. Ses intérêts le poussent vers une reconversion en économie, en comptabilité et en fiscalité. Il s’engage dans des formations, notamment aux États-Unis. Il dispensera d’ailleurs lui-même des cours dans ces matières jusqu’en 1989, année où il sera élu député.

Il met ses connaissances au profit de son parti qui le nomme trésorier général en 1985 et le recrute au sein du comité central de la LSAP. Engagé sur sa lancée, il s’implique, une fois devenu parlementaire, dans les questions économiques et financières, ce qui l’amènera entre autres à la présidence de la commission de l’Économie et de la commission en charge du Contrôle de l’exécution budgétaire. En 1995, il sera désigné rapporteur du budget de l’État pour l’exercice 1996.

Son intérêt poussé pour le domaine fiscal fera de lui en 1992 le coauteur d’un manuel sur la fiscalité des personnes physiques au Luxembourg, publié annuellement depuis lors. Peu après, son expertise lui vaut d’être le consultant externe des sociétés Mazars (1994-1999), Arthur Andersen (1999-2003) et Ernst&Young (2003-2004). En 1997, il rédige, à la demande du Premier ministre, un rapport sur la fraude fiscale au Luxembourg.

Ses activités débordent toutefois le seul cadre politique et économique. Suite à une expérience malheureuse ayant trait à son père, il s’engage dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer et cofonde en 1987 l’association Luxembourg Alzheimer dont il assumera la présidence jusqu’en 1997, avant de diriger la Fondation Alzheimer au Luxembourg. Ses efforts visant à unir les forces sur le plan européen déboucheront sur la création de l’association Alzheimer Europe qu’il chapeautera de 1996 à 2001 et dont le bureau de coordination européen s’implantera au Grand-Duché sous son impulsion.

Fervent sportif, il est sélectionné à 19 reprises comme international de football et poursuit, pendant ses études à Bruxelles, une carrière de footballeur semi-professionnel.

Après avoir été international de football, il devient fervent navigateur. Ainsi, Jeannot Krecké fait partie de l’équipage qui gagne la course transatlantique à la voile Constitution Race en 1987. Par après, il prend goût à la navigation polaire et devient navigateur explorateur dont les expéditions le conduisent jusque dans les eaux du Groenland et de Spitzberg.

À l’issue des élections législatives du 13 juin 2004, Jeannot Krecké est nommé ministre de l’Économie et du Commerce extérieur ainsi que ministre des Sports en date du 31 juillet 2004.



Dernière mise à jour de cette page le : 14-09-2005

Haut de page Haut de page