Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
  |  
 English version        
 

Téléchargement

Cliquer ici pour télécharger les photos des membres du gouvernement luxembourgeois

Imprimer cette page Envoyer cette page

François Biltgen

Ministre du Travail et de l'Emploi
Ministre de la Culture, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Ministre des Cultes

François Biltgen est né le 28 septembre 1958. Il est domicilié à Esch-sur-Alzette, est marié et père de deux enfants.

François Biltgen fait des études universitaires de droit à l’université de Paris. Il obtient une maîtrise de droit; un DEA de droit communautaire ainsi que le diplôme de sciences politiques à l’Institut d’études politiques à Paris.

Peu de temps après avoir obtenu ses diplômes, il accepte le poste de secrétaire du groupe parlementaire du Parti chrétien-social (Chrëschtlech Sozial Vollekspartei / CSV) en 1983, où il succède à Jean-Claude Juncker.

En 1987, François Biltgen est élu au conseil communal d’Esch-sur-Alzette. En 1997, il exerce la fonction d’échevin en charge des finances et des affaires sociales. Lors des élections législatives de 1994, François Biltgen est élu à la Chambre des députés.

À l’âge de 36 ans, après avoir été élu député, il reprend ses études et réussit l’examen de fin de stage judiciaire. Peu après, il entame une carrière d’avocat à Esch-sur-Alzette.

De 1994 à 1999, François Biltgen se fait un nom en tant que rapporteur parlementaire d’un certain nombre de projets de loi, notamment dans le domaine du droit du travail et des institutions. Pendant toute cette période, François Biltgen est également l’auteur de contributions scientifiques et grand public sur un certain nombre de questions de droit.

De 1999 à 2004, François Biltgen assume les responsabilités de ministre du Travail et de l’Emploi, de ministre aux Relations avec le Parlement, de ministre des Cultes ainsi que de ministre délégué aux Communications. Dans cette dernière qualité, il est également en charge du plan e-Luxembourg.

Il fait notamment aboutir avec succès les nouvelles lois sur les relations collectives de travail et sur la liberté d'expression dans les médias.

Le 18 janvier 2003, il est élu président du Parti chrétien-social.

À l’issue des élections du 13 juin 2004, François Biltgen est reconduit le 31 juillet 2004 dans ses fonctions de ministre du Travail et de l’Emploi, de ministre des Cultes et se voit confier les fonctions de ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.



Dernière mise à jour de cette page le : 29-12-2004

Haut de page Haut de page