Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Déclarations PESC > Juin 2005 > Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne sur la reprise des pourparlers d'Abuja
Imprimer cette page Envoyer cette page

Déclaration PESC
Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne sur la reprise des pourparlers d'Abuja

Date de publication : 29-06-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


L'Union européenne se félicite de la reprise, le 10 juin, des pourparlers menés sous l'égide de l'Union africaine et encourage vivement le gouvernement soudanais et les groupes rebelles à maintenir l'élan des pourparlers d'Abuja et à parvenir d'urgence à une solution politique au conflit du Darfour. L'Union européenne continuera de suivre de près les négociations conduites à Abuja.

À cet égard, l'Union européenne appelle une nouvelle fois toutes les parties au conflit à respecter scrupuleusement l'accord de cessez-le-feu et les encourage vivement à être représentées à Abuja au plus haut niveau et à négocier en toute bonne foi. L'Union européenne soutient pleinement la médiation de l'Union africaine et se félicite de la désignation de M. Salim Ahmed Salim en tant qu'Envoyé Spécial de l'Union africaine pour les pourparlers politiques inter-soudanais sur le Darfour. L'Union européenne exhorte les parties à coopérer pleinement avec l'équipe de médiation de l'Union africaine. L'Union européenne rappelle que, en vertu de la résolution 1591 (2005) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Comité des sanctions peut prendre des sanctions, notamment à l'encontre des personnes qui font obstacle au processus de paix.

L'Union européenne continuera d'apporter son soutien total à l'Union africaine pour sa mission renforcée au Darfour. L'Union européenne exhorte le gouvernement soudanais et les groupes rebelles à coopérer pleinement avec la mission de surveillance de l'Union africaine et à ne pas faire obstacle au travail des organisations humanitaires en vue d'assurer un environnement sûr et stable.

L'Union européenne est dévouée à la paix dans l'ensemble du Soudan et lance un appel au gouvernement soudanais et au Front de l'Est à cesser toutes attaques dans l’Est du pays et à parvenir d'urgence à un règlement politique.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Croatie*, pays candidat, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Serbie﷓Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la république de Moldavie, se rallient à la présente déclaration."

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association.



Dernière mise à jour de cette page le : 29-06-2005

Haut de page Haut de page