Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Documents de travail > Juin 2005 > Pourquoi des Rencontres européennes de personnes en situation de pauvreté ?
Imprimer cette page Envoyer cette page

Document de travail
Pourquoi des Rencontres européennes de personnes en situation de pauvreté ?

Date de publication : 10-06-2005

Domaine politique : Emploi, politique sociale, santé, consommation

Réunion : 4e Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté


Les Rencontres européennes des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale ne remplacent pas le travail des nombreuses associations et réseaux qui défendent les intérêts  des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale. 

Ces Rencontres témoignent de la reconnaissance  des Présidences de l’Union européenne pour :

1. Le droit à la parole qu’ont les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale, l’importance de leur engagement dans des réseaux structurés qui facilitent leur implication dans les décisions et les processus qui les concernent
  • Les gens ont le droit de parler et d’être écoutés.  Un aspect de leur vie est d’ailleurs de se voir dénier ce droit.  Ces Rencontres tentent de créer une culture, à tous les niveaux, où ces droits à la parole et à l’écoute soient respectés.
  • Bien que chacun aie le droit d’être écouté individuellement, progresser à l’intérieur des systèmes et des institutions requiert des apports collectifs basés sur des analyses convergentes  des problèmes rencontrés.   Les Rencontres européennes fournissent une occasion aux   personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale  d’échanger leurs expériences sur les  fonctionnements à même de leur assurer  une participation réelle à l’intérieur d’une organisation collective.
  • Par ces Rencontres, il ne s’agit pas de créer une nouvelle organisation, mais bien de rendre mettre en lumière pour tous les participants à quel point il est possible d’impliquer les personnes en situation de pauvreté dans un travail structuré.
  • Les délégués aux Rencontres font également face au défi de développer leurs capacités à participer ultérieurement à d’autres organisations et structures.

2. L'importance d’entendre directement les expériences, les préoccupations et les espoirs des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale
  • Plus 68 millions de personnes sont confrontées à la pauvreté et à l’exclusion sociale dans l’Union Européenne.  Puisque le nombre de participants à ce type Rencontre est limité et qu’on ne puisse considérer  les participants comme représentatifs de l’ensemble des  personnes en situation de pauvreté, les participants forment néanmoins une image des problèmes clés qu’ils rencontrent comme tant d’autres dans l’Union Européenne. 
  • Avoir une image des problèmes que rencontrent tant  de gens dans la Communauté européenne est à la fois un apport très important  et une ressource pour tous les acteurs impliqués – ou au moins pour ceux qui prendront connaissance des rapports des Rencontres- et les confrontent aux réalités avec lesquelles les  priorités et les actions menées dans leurs organisations peuvent être jaugées. 
  • C’est en ce  sens, que le suivi de ces Rencontres renvoie les organisations et institutions impliqués vers leur responsabilité.  Il appartient aux participants à ces Rencontres, représentants d’autorités et personnes en situation de pauvreté, d’examiner à l’intérieur de leurs organisations et associations respectives, dans quelle mesure les points discutés et les perspectives élaborées peuvent être relayées et prises en compte.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 10-06-2005

Haut de page Haut de page