Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Juin 2005 > OSCE, 559e Conseil Permanent: Déclaration de l'UE sur le rapport de la présidente du sous-comité économique et environnemental du Conseil permanent sur le renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale de l'OSCE
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
OSCE, 559e Conseil Permanent: Déclaration de l'UE sur le rapport de la présidente du sous-comité économique et environnemental du Conseil permanent sur le renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale de l'OSCE

Date du discours : 16-06-2005

Lieu : Vienne

Orateur : Jacques Reuter, Ambassadeur et Représentant Permanent du Luxembourg auprès de l'OSCE

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


Depuis quelques années, la dimension économique et environnementale a gagné en poids et en substance au sein de l’OSCE. Cela est dû, entre autres, à la Décision du Conseil Ministériel de Porto sur le renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale de l’OSCE (MC(10).DEC/5), à l’organisation de la Conférence de l’OSCE sur la Globalisation en 2004, au fait que depuis sa création le SCEE a déjà tenu 44 réunions, au fait que la mise en œuvre concrète des recommandations des Fora Economiques précédents est en cours et finalement à l’impact du travail de nos Responsables des Affaires économiques et environnementales au sein de la plupart de nos Missions sur le terrain, ainsi qu’au soutien et à la coordination de tous les jours apportés par les membres dévoués du Bureau du Coordonnateur des Activités économiques et environnementales. L’Union européenne est convaincue de la nécessité de poursuivre ce processus.

A cet égard, l’Union européenne salue la distribution du rapport (CIO.GAL/87/05) de la Présidente du Sous-comité économique et environnemental du Conseil Permanent sur le renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale de l’OSCE, et est particulièrement satisfaite de l’accent qui y est mis sur de nouvelles améliorations à apporter à l’efficacité et à l’efficience du Forum Economique. Nous voudrions féliciter la Présidente du Sous-comité pour ses efforts inlassables dans cette dimension et notamment ceux visant à en renforcer l’efficacité et l’efficience.

La base de ce rapport a été fournie par le rapport du Président du Groupe informel à composition ouverte des Amis de la Présidence sur le renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale, rapport distribué sous la cote PC.DEL/437/05. Nous félicitons le Président de ce Groupe pour tous ses efforts et pour son excellent rapport sur les discussions et les suggestions visant à améliorer l’efficacité et l’efficience du Forum Economique.

Nous pensons que ce rapport reflète équitablement les discussions qui ont eu lieu dans les réunions formelles aussi bien qu’informelles.

L’Union européenne soutient la poursuite des travaux en faveur d’un renforcement du rôle de la dimension économique et environnementale dans tous ses aspects. Nous sommes convaincus que dans un proche avenir le lien entre la substance, telle que décidée dans le Document de Maastricht sur la Stratégie de l’OSCE concernant la dimension économique et environnementale, et les activités entreprises dans cette dimension devra être renforcé encore davantage, surtout que de nouvelles recommandations visant à renforcer les activités dans ce domaine sont à attendre, notamment dans le contexte du rapport que doivent présenter les Personnes éminentes.

Nous sommes pleinement d’accord que les Présidences à venir doivent disposer d’une flexibilité suffisante dans l’organisation de la structure préparatoire du Forum

pour en faire profiter au mieux son thème: la substance devrait dicter le format des futurs événements. Le rapport coût-efficacité devra également continuer à être pris en considération dans l’organisation des futurs Fora Economiques.

L’Union européenne est convaincue que ce rapport, avec ses nombreuses suggestions, constituera pour la Présidence entrante une orientation précieuse, en coopération avec les Etats participants, et rendra possible un renforcement des activités économiques et environnementales dès 2006.

La Bulgarie et la Roumanie, pays adhérents, la Turquie et la Croatie1, pays candidats, ainsi que l’Ukraine se rallient à cette déclaration.

1La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association



Dernière mise à jour de cette page le : 20-06-2005

Haut de page Haut de page