Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Mai 2005 > Déclaration au nom de l'UE lors du débat général de la 5ième session du forum des NU sur les forêts
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
Déclaration au nom de l'UE lors du débat général de la 5ième session du forum des NU sur les forêts

Date du discours : 16-05-2005

Lieu : New York

Orateur : Dr. Frank Wolter, Directeur adjoint de l'administration des forêts du Luxembourg

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures


M. le Président,

À l'occasion de cette cinquième session du Forum des Nations unies sur les forêts, le Luxembourg a l'honneur de prendre la parole au nom de l'Union européenne. La Bulgarie et la Roumanie, pays adhérents, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, et la Serbie-Monténégro, pays du Processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels se rallient à la présente déclaration.

1. L'UE remercie le Bureau et le Secrétariat du FNUF ainsi que les institutions et les organisations membres du Partenariat de collaboration sur les forêts pour leur précieuse contribution dans le cadre des travaux préalables à la cinquième session du Forum. Les rapports du Secrétaire général et autres documents de référence fournissent une base solide pour les discussions que nous allons tenir tout au long des deux semaines à venir.

M. le Président,

2. Nous nous trouvons à un tournant décisif de la politique mondiale relative aux forêts. L'examen de l'arrangement international sur les forêts et les discussions sur les paramètres d’un mandat visant à concevoir un cadre juridique pour tous les types de forêts sont une chance que nous devons saisir. Je souhaite insister sur le fait qu'il y a au sein de l'UE une réelle volonté de changement. Il est inconcevable de maintenir le statu quo. Nous devons inverser la tendance actuelle de la déforestation et de la dégradation des forêts.

3. Nos délibérations bénéficieront du fruit des travaux intersessions effectués depuis la 4ème session du FNUF. Ces travaux nous ont fourni une série de contributions précieuses et nous ont permis, dans une certaine mesure, de mieux comprendre les questions que nous devons traiter ici, au cours de la 5ème session du FNUF.

4. L'UE a apprécié l'atmosphère ouverte et constructive qui régnait, tant dans le groupe spécial d'experts sur les paramètres qui s’est réuni ici à New York en septembre 2004, que lors de la réunion initiative des pays en support du FNUF5 de Guadalajara en janvier cette année. Nous avons constaté qu’un changement significatif du futur arrangement international sur les forêts, ainsi que la définition d'objectifs prioritaires clairement définis et de buts spécifiques s'y rapportant, emportait une large adhésion.

5. Nous croyons comprendre que lors de la présente réunion la question du dialogue multipartite sera intégrée aux points de l'ordre du jour et ne sera plus traitée séparément. Nous espérons que cette manière de faire permettra une plus grande interaction.

6. L'UE attend avec un intérêt particulier le débat ministériel de haut niveau et le dialogue au sujet des principes d'action avec les chefs de secrétariat des organisations internationales, qui auront lieu la semaine prochaine. Le dialogue et la déclaration ministérielle sont l'occasion de souligner la contribution des forêts aux questions internationales de premier plan qui préoccupent l'ECOSOC et la communauté internationale. La plupart d'entre nous, ici présents, sommes conscients de cette contribution, mais nous devons échanger des informations claires et montrer dans la pratique le rôle clé que jouent les forêts dans le développement durable.

7. En conclusion, M. le Président, l'Union européenne attend beaucoup d'un dialogue constructif lors de cette cinquième session du Forum des Nations unies sur les forêts en vue d'opérer un changement de rythme pour ce qui est de l'efficacité du futur arrangement international sur les forêts. M. le Président, faisons preuve de créativité et soyons constructifs, dans l'intérêt des forêts de la planète, dans l'intérêt de toutes les communautés dont les emplois et les moyens de subsistance dépendent des forêts et dans l'intérêt de des générations futures.

Je vous remercie, M. le Président.

* La Croatie continue à participer au Processus de stabilisation et d’association.



Dernière mise à jour de cette page le : 17-05-2005

Haut de page Haut de page