Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Avril 2005 > Allocution du Premier ministre de Bulgarie, Simeon Saxe-Coburg, à l’occasion de la cérémonie de signature du traité d’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
Allocution du Premier ministre de Bulgarie, Simeon Saxe-Coburg, à l’occasion de la cérémonie de signature du traité d’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne

Date du discours : 25-04-2005

Lieu : Luxembourg, Abbaye de Neumünster

Orateur : Simeon Saxe-Coburg, Premier ministre de la République de Bulgarie

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Signature du traité d’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne - 25 avril 2005


Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les Ministres,

Messieurs les Présidents du Parlement européen et de la Commission européenne,

Mesdames et Messieurs,

Je suis profondément ému et heureux de signer aujourd’hui le Traité d’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne.  Cet acte constitue indéniablement un des plus grands événements de l’histoire de mon pays. Nous franchissons aujourd’hui un pas de plus vers la réunification du continent. Réunir et rallier les peuples européens – n’était-ce pas l’idéal des pères-fondateurs de l’ Union?

Ce n’est pas une simple signature d’un Traité entre Etats à laquelle nous procédons aujourd’hui, mais c’est une union entre les citoyens européens que nous bâtissons. Je suis heureux que cela se fasse dans l’un des berceaux de l’Union, le Luxembourg, pays natal de Robert Schuman.

./…

Je tiens à exprimer ma gratitude à  tous nos partenaires européens, aux gouvernements que vous représentez, et notamment ceux qui ont assumé ces dernières années  la présidence de l’Union, aux Parlements et aux citoyens de vos Etats, de même qu’aux institutions de l’Union européenne, pour votre soutien, votre aide et votre confiance. Sans vous, mon pays n’aurait pas pu mener seul et aussi rapidement ce processus historique. Ma gratitude va également au Parlement bulgare, aux membres de mon gouvernement et à toute la société bulgare pour leurs inlassables efforts. Sans leur travail et leur détermination exemplaires, nous ne serions pas là aujourd’hui. C’est de manière unie que mon pays s’est engagé dans la cause européenne. C’est également de manière unie que mon pays accueille aujourd’hui ce traité d’adhésion.

Mon gouvernement, avant la fin de son mandat, soumettra ce traité à la ratification du Parlement bulgare. Nous poursuivrons également la mise en œuvre des réformes nécessaires. Dans ce processus de modernisation du pays nous allons de nouveau compter sur le soutien de la société civile, sur les syndicats, les milieux d’affaires et les organisations non gouvernementales. C’est avec persévérance, pragmatisme et unis autour d’un objectif commun que nous allons continuer à faire avancer notre pays.

Nous comptons également sur les Etats membres de l’Union pour qu’ils ratifient ce Traité de sorte que la Bulgarie et la Roumanie puissent adhérer à l’Union, comme prévu, le 1 janvier 2007.


Mesdames et Messieurs,

La date d’aujourd’hui est importante en raison de la nouvelle responsabilité que devra assumer la République de Bulgarie en prenant  part au processus de prise de décisions au sein de l’Union européenne. Je peux vous assurer que nous nous y préparons activement afin d’ être un partenaire constructif.

La Bulgarie rejoint politiquement la famille des peuples européens qui est la sienne. Avec son histoire millénaire, sa propre culture, ses  valeurs profondément européennes, mon pays apportera sa propre contribution au bien-être commun, à la diversité culturelle et au développement de l’Union.

Je voudrais dédier la signature de ce Traité à la jeunesse bulgare. C’est elle en effet qui devra poursuivre l’intégration européenne, développer les idéaux de la réunification et contribuer au triomphe de l’unité, de la paix et du développement de l’Europe au XXIème siècle.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 25-04-2005

Haut de page Haut de page