Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Discours > Avril 2005 > Allocution de Traian Băsescu, Président de la Roumanie, à l’occasion de la cérémonie de signature du traité d’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne
Imprimer cette page Envoyer cette page

Discours
Allocution de Traian Băsescu, Président de la Roumanie, à l’occasion de la cérémonie de signature du traité d’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne

Date du discours : 25-04-2005

Lieu : Luxembourg, Abbaye de Neumünster

Orateur : Traian Băsescu, Président de la Roumanie

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Signature du traité d’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne - 25 avril 2005


Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Il y a tout juste cinquante-cinq ans, la déclaration de Schuman scella l’ouverture d’une époque complètement nouvelle de l’Europe du 20ème siècle – une ère de paix, de prospérité et d’unité. De la même façon, la décision visionnaire prise ici même, à Luxembourg, en décembre 1997, ouvra un nouveau chapitre pour l’Europe du 21ème  siècle.

Elargir les horizons de l’unité européenne, à partir du Nord du continent vers la Méditerranée, et de l’Atlantique à la Mer Noire, ce sera le plus important accomplissement de la génération européenne actuelle. Certes, ceci nous élève à la vision des pères fondateurs de l’Union européenne, tous des avocats d’une action téméraire et constructive au profit du destin européen commun.

Le processus d’élargissement de l’Union européenne vers l’Europe Centrale et Orientale a représenté une opportunité historique afin de supprimer les lignes artificielles de séparation, consolider et épanouir la prospérité et la paix sur notre continent, mieux nous préparer pour l’avenir. Cette opportunité n’a pas été ratée et, après le mémorable 1er mai 2004, nous voilà aujourd’hui, à notre tour, exprimer notre volonté commune d’être unis « pour le meilleur et pour le pire » au sein de la famille européenne élargie à 27.

Pour nous, l’adhésion à l’Union européenne représente l’accomplissement d’un rêve vieux de plus d’un demi-siècle, celui d’enlever toutes les barrières et nous faire partager les valeurs européennes occidentales, la prospérité et la sécurité. Il n’y a pas de doute que l’adhésion à l’Union européenne représente l’un des plus importants moments de la longue histoire européenne de la Roumanie. La signature du Traité d’adhésion ouvre largement la porte à cette perspective.

Nous avons signé aujourd’hui pour notre avenir dans l’Union fondée sur la performance économique, le développement durable, la cohésion  sociale et économique. Une Union fondée sur les principes de la liberté, de la démocratie et de l’Etat de droit. Une Union dédiée à l’exercice de la tolérance, de la justice et de la solidarité. Une Union déterminée à développer le respect de la dignité humaine, de la liberté et des droits de l’homme.

Notre but n’est pas uniquement celui d’être un nouveau membre de l’Union européenne. Nous sommes préparés à jouer un rôle important pour fonder notre avenir commun, à le jouer selon les normes adoptées et avec enthousiasme. Nous allons assumer notre part de responsabilité et de solidarité. Nous pouvons contribuer à la croissance économique, à la sécurité et à la cohésion dans l’Union. Nous prenons très au sérieux notre rôle en tant que futur "garde – frontière" sur une grande partie de la frontière orientale de l’Union et nous partageons pleinement l’intérêt vital de renforcer l’Union comme un espace de liberté, de sécurité et de justice.

Nous avons établi, comme l’une de nos priorités, de contribuer activement, auprès de nos partenaires, à un voisinage stable et sûr à l’Est, notre commun voisinage. Nous partageons également la vision d’une Union ayant un rôle grandissant sur la scène mondiale, une Union qui attire et qui inspire, une Union qui soit respectée et écoutée. Nous sommes déterminés d’accomplir ce qui nous revient, selon nos capacités, et de contribuer à une Union vouée à jouer un rôle conformément à son potentiel et à ses aspirations.

Il n’a pas été facile d’éliminer le lourd héritage historique et nous préparer pour l’adhésion à l’Union européenne. La Roumanie a, pour autant, rempli des transformations essentielles dans une période de temps relativement brève. Ces transformations étaient bien impensables avant la tombée du Rideau de Fer. Par ailleurs, beaucoup de ce que nous prenons pour habituel, comme, par exemple, une communauté européenne prospère du point de vue économique et politique, comprenant bientôt près de 500 millions de personnes, était aussi difficile à imaginer il y a tout juste cinquante ans.

Le processus de changement démarré en décembre 1989 a restructuré les fondements de la vie politique, économique et sociale en Roumanie. Ceci pourrait être correctement comparé à une révolution pacifique – une révolution qui est encore en train de se dérouler, plus visiblement dans certains secteurs que dans d’autres – avec les efforts réunis de tous les Roumains et au profit de tous. L’ample support populaire à l’objectif politique fondamental de l’adhésion à l’Union européenne, témoigne avec clarté de notre engagement et détermination d’être partie intégrante de la famille européenne. En même temps, une priorité de notre agenda demeure l’exigence d’expliquer à nos citoyens quels sont les opportunités et les défis découlant de cette nouvelle relation.

J’aimerais réitérer à cette occasion nos remerciements à la Commission européenne, aux Etats membres et au Parlement européen pour leur rôle précieux joué dans la préparation pour l’adhésion de la Roumanie. L’événement d’aujourd’hui, que j’ose comparer avec une cérémonie de fiançailles, a été possible grâce à l’assistance constante, orientation et avis reçus de la part de l’Union européenne, au long de la voie qui nous a conduit vers cette journée cruciale.

Je suis persuadé que cet esprit de famille restera le même dans les mois à venir, une période que nous ne percevons pas moins importante pour que le "mariage" ait lieu comme prévu. En ce qui me concerne, je peux vous assurer que nous ferons  de notre mieux afin de remplir nos engagements. Nous allons poursuivre nos préparatifs avec énergie et détermination. Nous n’avons pas l’intention de rater le rendez – vous de 2007.

Je vous remercie.     


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 25-04-2005

Haut de page Haut de page