Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > L’efficacité énergétique contribue à la protection de l’environnement, à la réduction des coûts et à la création d’emplois, selon Jeannot Krecké
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
L’efficacité énergétique contribue à la protection de l’environnement, à la réduction des coûts et à la création d’emplois, selon Jeannot Krecké

Date de publication : 28-06-2005

Domaine politique : Transport, télécommunications, énergie

Réunion : Conseil Transport, télécommunications et énergie


A la fin de ce premier semestre 2005 fort chargé, Jeannot Krecké, ministre de l’Economie et du Commerce extérieur, a tout d’abord à relevé que l’honneur lui revenait de clôre la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne par cette session du Conseil "Energie", qui s’est tenue le 28 juin à Luxembourg.

Il a rappelé les travaux achevés au cours des six derniers mois, dont le règlement concernant l’accès aux réseaux gaziers, la directive relative à la sécurité d’approvisionnement en électricité et la directive relative à l’éco-conception des produits utilisant l’énergie.

Le Conseil "Energie"  est parvenu à un accord politique sur sa position commune relative à la proposition de décision sur les réseaux trans-européens. Celle-ci vise à adapter les lignes directrices pour les réseaux transeuropéens en matière d’énergie, au regard notamment de l’élargissement de l’Union.  Elle permettra notamment de financer des projets d’infrastructure d’intérêt commun afin de faciliter l’intégration des nouveaux pays membres dans le marché intérieur de l’électricité et du gaz.

Jeannot Krecké a rappelé que des divergences persistaient entre le Conseil, la Commission européenne et le Parlement européen concernant le rôle à jouer par le coordinateur européen, proposé pour gérer ces réseaux ainsi que les projets d’intérêt européen. Il faudra donc attendre la deuxième lecture au Parlement européen pour pouvoir conclure un accord définitif.

Une deuxième lecture sera également nécessaire sur la proposition de directive relative à l’efficacité énergétique dans les utilisations finales et aux services énergétiques. Les ministres se sont toutefois accordés sur cette directive, qui vise à promouvoir des mesures et des technologies qui renforcent l’efficacité énergétique. Le compromis de la présidence incite les Etats membres à réaliser des économies énergétiques de 6% sur une période de 6 ans en mettant l’accent sur les services publics.

"C’est un dossier très important qui constitue une priorité pour l’Union et il n’y a pas de divergences sur ce point de vue avec la Commission et le Parlement. Nous avons tous des engagements dans le cadre de Kyoto et au niveau de la sécurité d’approvisionnement et de l’amélioration de la compétitivité. Nous devons tous nous engager fermement dans la même direction," a insisté Jeannot Krecké.

Le Conseil a favorablement accueilli le livre vert sur l’efficacité énergétique présenté par le commissaire Andris Piebalgs. "C’est un secteur où la protection de l’environnement, la réduction des coûts et la création d’emplois convergent au mieux, " a noté Jeannot Krecké.

Le livre vert  cherche à identifier les obstacles à une plus grande efficacité énergétique et propose des actions pour les éliminer et pour améliorer l’efficacité énergétique d’environ 20% d’ici 2020.

La présidence a par ailleurs informé les ministres sur la première réunion entre des représentants de l’Union européenne et de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui s’est tenue le 9 juin à Bruxelles. La ministre à déclaré: "La hausse du prix du pétrole et les problèmes de compétitivité qui en découlent sont des soucis majeurs. Il faut donc se féliciter que l’Union européenne et l’OPEP ont enfin trouvé le chemin du dialogue. Nous avons noté que nous allons continuer ce dialogue quel que soit le prix du pétrole. En effet un dialogue ouvert et transparent aide à mieux comprendre la politique de l’un et de l’autre."

Suite à cette expérience positive avec l’OPEP, le Conseil a encouragé les Etats membres et la Commission à poursuivre le dialogue avec la Russie et la mise en oeuvre des actions concernant l’énergie listées dans la feuille de route pour l’Espace économique commun.

Le président sortant a enfin souligné l’importance de coordonner les initiatives régionales par rapport aux discussions du Conseil concernant la Coopération Energétique Régionale de la Région  de la Mer Baltique (BASREC) et en vue de la future signature du traité établissant une Communauté de l’Energie entre la Communauté européenne et l’Europe du Sud-Est.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 28-06-2005

Haut de page Haut de page