Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Nicolas Schmit a commenté l'adoption du statut des députés européens: " S'il y a une volonté politique pour arriver à un compromis, on peut y arriver"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Nicolas Schmit a commenté l'adoption du statut des députés européens: " S'il y a une volonté politique pour arriver à un compromis, on peut y arriver"

Date de publication : 23-06-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Mini-plénière du Parlement européen


Le ministre délégué aux Affaires étrangères, Nicolas Schmit, a commenté lors d'une conférence de presse conjointe avec le Président du Parlement européen, Josep Borrell, au nom de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE, l'adoption par le PE du statut des députés européens: "C'est le dernier jour de la Présidence luxembourgeoise au Parlement européen. Nous terminons notre travail ici par un beau succès avec l'adoption par le PE du statut des députés européens. C'est le résultat d'un long processus, d'un long travail." Nicolas Schmit a remercié les présidences tournantes précédentes et les membres du PE pour leur engagement. Même si le chemin vers le compromis qui a permis l'adoption du statut des députés européens a été long, "cela montre aussi que s'il y a une volonté politique pour arriver à un compromis, on peut y arriver. C'est une leçon pour tous les autres dossiers. J'aborde dans ces temps de crise l'avenir avec confiance. On va aussi aboutir pour les perspectives financières à un compromis qui probablement ne sera pas très éloigné de celui qui a été tablé il y a quelques jours par la Présidence luxembourgeoise au Conseil européen des 16 et 17 juin. L'Europe continue. Il faut maintenent montrer aux citoyens qu'on a entendu un certain nombre de messages et de leçons et qu'on est à leur service pour rendre cette Europe plus transparente, plus démocratique et efficace. Ce statut s'inscrit dans cette démarche."

Appelé par les journalistes à commenter le discours du Premier ministre britannique sur les priorités de la Présidence britannique, Nicolas Schmit a déclaré qu'il souhaitait "à la Présidence britannique tout ce qu'il y a de mieux pour qu'elle arrive à résoudre tous les problèmes auxquels nous faisons face actuellement et que son message soit bien reçu par les citoyens."

Nicolas Schmit a ensuite qualifié le débat sur la voie que l'Europe devrait emprunter comme "un débat positif qui devait arriver. Il faut maintenant engager un débat sérieux sur l'évolution et le futur de l'Union européenne, sur l'évolution future de l'intégration européenne, sur le modèle social européen auquel les Européens sont attachés et sur le modèle social face à un autre défi fondamental qui est celui de la mondialisation. J'espère que M. Blair qui a annoncé dans son discours de soutenir l'ouverture de ce débat, pourra y contribuer utilement et efficacement, et je suis sûr d'ailleurs qu'il le fera. Et après, il appartient aux Européens de montrer la voie, de signaler leurs préférences. Je crois que les Européens veulent une Union forte, intégrée où l'économie est forte mais aussi au service des hommes, d'une vision de la solidarité à l'intérieur de notre Union et avec les peuples à l'extérieur de l'Union."


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 23-06-2005

Haut de page Haut de page