Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Jean-Claude Juncker au sommet Union européenne - Etats-Unis d'Amérique : "Les Etats-Unis sont non seulement un partenaire stratégique de l’Union européenne, mais aussi son partenaire le plus important"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Jean-Claude Juncker au sommet Union européenne - Etats-Unis d'Amérique : "Les Etats-Unis sont non seulement un partenaire stratégique de l’Union européenne, mais aussi son partenaire le plus important"

Date de publication : 20-06-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Sommet Union européenne - Etats-Unis d'Amérique


Le 20 juin 2005, un sommet entre l'Union européenne et les Etats-Unis d'Amérique a réuni à Washington D.C. le Premier ministre et président en exercice du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le Président des Etats-Unis d’Amérique, George W. Bush.

Jean-Claude Juncker était accompagné du président du Conseil de l’Union européenne et ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn. La délégation européenne comprenait par ailleurs le Haut représentant pour la PESC, Javier Solana, le vice-président de la Commission, Günter Verheugen, la commissaire européenne chargée des Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, ainsi que le commissaire chargé du Commerce, Peter Mandelson.

Le sommet a permis aux dirigeants européens et américain d’évoquer un vaste éventail de sujets internationaux, notamment la situation au Moyen-Orient et en Afghanistan, les relations avec la Chine, l’Iran, l’Irak, l’Ukraine, la Géorgie, les Balkans, la lutte contre le terrorisme et la crise au Darfour, ainsi qu’un nombre de sujets bilatéraux, tels que le régime des visas et les relations économiques et commerciales entre l’Union européenne et les Etats-Unis.

Lors d’un point de presse à la Maison Blanche, Jean-Claude Juncker a qualifié les pourparlers entre la délégation européenne et le président Bush de "francs, ouverts et amicaux."

Selon le Premier ministre luxembourgeois, la délégation européenne a saisi l’occasion du sommet pour "expliquer en détail ce que signifient les rejets français et néerlandais du traité établissant une Constitution pour l’Europe. Nous avons également informé le Président Bush sur les négociations sur le budget communautaire pour la période 2007-2013."

En dépit des "récents développements et événements en Europe," Jean-Claude Juncker a estimé que "l’Union européenne n’est pas sur ses genoux, mais reste fermement attachée à ses relations avec les Etats-Unis." Et de poursuivre : "Les Etats-Unis sont non seulement un partenaire stratégique de l’Union européenne, mais aussi son partenaire le plus important."

En réponse à une question sur les travaux de la Présidence luxembourgeoise, le Président Bush a félicité le Luxembourg pour sa persévérance dans l’amélioration des relations transatlantiques. "Le Premier ministre (Juncker) est un type intéressant. C’est un plaisir de passer du temps avec lui. Son travail sérieux fait en sorte qu’il est très apprécié", a estimé le Président Bush. Selon le président, le Luxembourg a bien géré "une Présidence importante dans une période difficile." "Votre Premier ministre est un dur à cuire", a plaisanté le Président américain.

Pour sa part, le ministre Asselborn a informé le Président Bush sur la visite de la troïka européenne à Bagdad le 9 juin dernier et les préparatifs en cours pour la conférence internationale sur l’Irak, co-organisée par l’Union européenne et les Etats-Unis le 22 juin prochain à Bruxelles. Dans son intervention, Jean Asselborn a souligné que la conférence devrait servir d’occasion aux Irakiens de "présenter leur vision et leurs priorités dans les domaines politique, économique et de l'Etat de droit pour la période de transition conduisant aux prochaines élections vers la fin de l'année, et dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1546 du Conseil de sécurité des Nations unies."

A l’occasion du 60e anniversaire de la Charte de San Francisco, les dirigeants européens et américain ont réitéré leur attachement "aux nobles principes et valeurs" contenus dans la Charte des Nations unies et appelé les nations du monde "à définir un nouveau consensus international sur les façons et moyens de gérer ensemble les questions pressantes de notre époque", notamment lors du sommet des Nations unies en septembre 2005.

Dans une déclaration commune sur le Moyen-Orient, l’Union européenne et les Etats-Unis ont appelé à tirer profit - ensemble avec les partenaires de la région - des opportunités actuelles pour créer un climat de confiance et de coopération entre Israéliens et Palestiniens afin d’aboutir à une paix durable dans la région. Soulignant "l’importance d’un retrait israélien complet et pacifique de Gaza et de certaines parties du nord de la Cisjordanie, et en accord avec la feuille de route," les dirigeants de l’Union européenne et des Etats-Unis ont demandé aux parties "de respecter leurs engagements et de s’abstenir d’actions unilatérales qui pourraient préjuger des questions relatives au statut final."

L’Union européenne et les Etats-Unis ont par ailleurs convenu de travailler ensemble "pour promouvoir la paix, la stabilité, la prospérité et la bonne gouvernance" sur le continent africain, et de renforcer la coopération transatlantique dans le domaine de la non-prolifération des armes de destruction massive et la lutte contre le terrorisme.

Sur le plan économique, l'Union européenne et les Etats-Unis ont annoncé un paquet d’initiatives visant l’intégration économique et la croissance transatlantiques. Les deux parties ont enfin décidé de poursuivre et de renforcer leur coopération dans le domaine énergétique et dans la lutte contre le piratage et la contrefaçon au-delà de leurs frontières.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 20-06-2005

Haut de page Haut de page