Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Marie-Josée Jacobs revendique une pleine mise en œuvre des objectifs de lutte contre la pauvreté dans les Etats membres de l‘Union européenne
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Marie-Josée Jacobs revendique une pleine mise en œuvre des objectifs de lutte contre la pauvreté dans les Etats membres de l‘Union européenne

Date de publication : 10-06-2005

Domaine politique : Emploi, politique sociale, santé, consommation

Réunion : 4e Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté


Lors de la 4e Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté, qui a lieu à Bruxelles les 10 et 11 juin 2005, Marie-Josée Jacobs, ministre de la Famille et de l’Intégration, s’est adressée à la presse dans les termes suivants : 

"Comme celles qui l’ont précédée, la '4e Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté' est destinée à permettre aux personnes pauvres de s’exprimer sur leur situation et  d’examiner les politiques développées à leur endroit. Chaque année paraissent des ouvrages qui analysent, sous toutes les facettes imaginables, la situation des personnes pauvres : ces ouvrages s’expriment sur ces personnes. Les décideurs politiques opèrent chaque année des choix politiques qui touchent les personnes pauvres : ils décident pour elles.

Les personnes concernées, ce sont les 15% de personnes exposées au risque de pauvreté au sein de l’Union européenne aujourd’hui et les 14 millions de travailleurs pauvres que l’Union compte. Ces citoyens et ces citoyennes n’acceptent plus d’être réduits au statut d‘objet et revendiquent le statut de sujet. Ils revendiquent la pleine mise en œuvre des objectifs de lutte contre la pauvreté que les Etats membres de l‘Union européenne se sont donnés en décembre 2000 et en décembre 2002.

Parmi ces objectifs, l’objectif 4 demande de promouvoir la participation et l’action de tous les citoyens dans la lutte contre la pauvreté. Le rapport publié en 2003, suite à la 2e Rencontre, s’exprime très clairement à ce sujet : "La participation est un droit, pas une faveur."

En mars dernier, le Conseil européen a demandé aux Etats membres d’établir des 'Programmes d'action nationaux' (PAN) qui devront faire l’objet d’une large consultation. Cette demande se fait l’écho du Conseil européen de mars 2004 qui a invité les Etats membres à créer des PAN devant associer notamment la société civile. Dans ce contexte plus large les personnes pauvres et leurs associations devront être écoutées aussi.

Lors d’une Rencontre précédente, un participant s’est exprimé comme suit à ce sujet : "Les personnes en situation de pauvreté ont quelque chose à offrir aux décideurs politiques. Ils ont besoin de nous pour franchir le fossé des réalités. Avec nous, ils sont en mesure de faire de meilleures lois." Je pense que vous serez tous d’accord avec moi pour dire que cette déclaration ne manque pas d’audace ! C’est la phrase d’un homme fier qui se sent capable de faire face à son destin et d’assumer des responsabilités. Ici encore, je pense que vous serez tous d’accord avec moi pour dire que, habituellement, ce n’est pas comme cela, - audacieux, fiers, responsables -, que les personnes pauvres sont perçues.

Il ressort d’un rapport établi en 2002 pour la Commission européenne que le grand public a une perception de moins en moins favorable de la pauvreté. Cette évolution m’inquiète car certains pourraient y voir un encouragement pour l’affaiblissement des politiques de lutte contre la pauvreté. L’évolution que je viens d’évoquer montre l’importance du thème que la  4e Rencontre a choisi d’explorer, à savoir : le thème de l’image de la pauvreté. En tant que représentants des médias, vous connaissez le pouvoir des images.

En 2004, la FEANTSA a publié les résultats d’une étude sur le sans-abrisme dans la presse écrite. Il ressort de cette étude que l’image transportée est souvent très stéréotypée et que l’émergence de la thématique est plutôt saisonnière :  l’approche des fêtes de Noël apporte, en même temps que les premières publicités pour le champagne, la campagne pour les pauvres sans-abri et contre le froid. La question de la pauvreté en tant que thème hivernal  comme les confiseries de Noël ou le Père Noël ! Nous sommes en juin et la saison de Noël est encore loin.

Je prends donc votre présence à notre conférence de presse aujourd’hui comme témoin d’un véritable intérêt pour les questions de pauvreté. Plus de 160 personnes venant de tous les Etats membres de l’Union européenne travaillent aujourd’hui et demain dans le cadre de la "4e Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté." 

J’espère que la visibilité de cette 4e Rencontre sera plus grande que celle des trois rencontres précédentes grâce aux articles que vous rédigerez, même si ces articles seront publiés tout à fait 'hors saison'."


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 10-06-2005

Haut de page Haut de page