Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Jeannot Krecké au sujet des dossiers relatifs au marché intérieur : "Nous avons essayé de faire avancer les choses, tout en restant bien à l’écoute de nos concitoyens et des partenaires sociaux"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Jeannot Krecké au sujet des dossiers relatifs au marché intérieur : "Nous avons essayé de faire avancer les choses, tout en restant bien à l’écoute de nos concitoyens et des partenaires sociaux"

Date de publication : 06-06-2005

Domaine politique : Compétitivité (marché intérieur, industrie, recherche)

Réunion : Conseil Compétitivité


Le Conseil "Compétitivité" de l’Union européenne s’est réuni le 6 juin 2005 à Luxembourg, sous la présidence de Jeannot Krecké, ministre de l’Economie et du Commerce extérieur.

Lors de la conférence de presse, le ministre Krecké a déclaré que le Conseil a parlé de projets "qui font que le marché intérieur devienne un vrai marché intérieur et qu’on puisse offrir à nos entreprises la possibilité d’avoir un marché de 450 millions de consommateurs. On a parlé également des craintes et des questions de nos concitoyens."

Le Conseil s’est penché sur le rapport concernant l’état du dossier sur la proposition de directive relatives aux services dans le marché intérieur. La Présidence luxembourgeoise a informé le Conseil sur les avancées dans ce dossier, conformément aux orientations du Conseil européen des 22 et 23 mars.

Le ministre a indiqué que "la Présidence luxembourgeoise a continué à travailler, à essayer d’améliorer le texte présenté par la Commission. Elle a surtout essayé de trouver des solutions pratiques acceptables pour tous les pays. Les travaux du Conseil ont porté sur 3 éléments : la liberté d’établissement, la qualité des services et la coopération administrative entre les Etats membres, essentielle pour renforcer la confiance des citoyens à l’égard du marché intérieur. Nous n’avons pas encore travaillé sur les questions relatives au principe du pays d’origine, ni sur son champ d’application." Le président a précisé que les aspects politiquement plus sensibles de la proposition de directive seront examinés après que le Parlement européen aura remis son avis, prévu en octobre 2005.

En accord avec les conclusions du Conseil européen de printemps, les ministres ont convenu de l’importance du développement du marché des services "tout en évitant que ne se produisent des effets non désirés, tels que le dumping social. Le texte ne passera pas en l’état, il sera amélioré." Le ministre a ajouté que sous la Présidence luxembourgeoise, "nous avons essayé de faire avancer les choses, tout en restant bien à l’écoute de nos concitoyens et des partenaires sociaux."


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 06-06-2005

Haut de page Haut de page