Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Le Conseil "JAI" a adopté des conclusions sur l’instauration d’un dialogue et d’une coopération avec la Libye sur les questions d’immigration
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Le Conseil "JAI" a adopté des conclusions sur l’instauration d’un dialogue et d’une coopération avec la Libye sur les questions d’immigration

Date de publication : 03-06-2005

Domaine politique : Justice et Affaires intérieures

Réunion : Conseil Justice et affaires intérieures


Le Conseil "Justice et Affaires intérieures" a adopté le 3 juin 2005 à Luxembourg  des conclusions relatives à l’instauration d’un dialogue et d’une coopération avec la Libye sur les questions d’immigration.

En novembre 2002, dans le cadre de ses conclusions sur une coopération accrue en matière de gestion de flux migratoires avec les pays tiers, le Conseil "Justice et Affaires intérieures" avait jugé essentiel d’entamer une coopération avec la Libye sur ce sujet.

Le 14 avril 2003, le Conseil avait marqué son accord sur l’envoi d’une mission d’experts en Libye destinée à commencer des pourparlers concernant la lutte contre l’immigration clandestine. En mai 2003, la Commission a organisé une mission exploratoire pour déterminer si la Libye était disposée à coopérer en la matière. Compte tenu des résultats, une mission technique a été menée par les services de la Commission en novembre et décembre 2004, avec la participation d’experts des Etats membres.

Le Conseil du 14 avril 2005 avait pris note du rapport des services de la Commission concernant cette mission en Libye sur la migration illégale. A partir de ce rapport qui proposait un certain nombre d’idées pour permettre de développer la coopération en matière d’immigration illégale avec cet Etat, la Présidence luxembourgeoise a présenté un projet de conclusions qui a été adopté par le Conseil.

A l’issue de la conférence de presse, le ministre luxembourgeois délégué luxembourgeois aux Affaires étrangères et à l'Immigration, Nicolas Schmit, a déclaré au nom de la Présidence :

"Le Conseil a dégagé un consensus sur la nécessité de développer une approche intégrée en Méditerranée. La Libye est un des principaux pays de transit vers l’Europe pour des milliers de personnes venant de l’Afrique sud-saharienne. La coopération et le dialogue avec ce pays sont d’une urgence et d’une importance toute particulière. L’adoption de ces conclusions vise à clarifier avec la Libye les différentes modalités de cette coopération sur base d’un certain nombre de principe. Il est essentiel que l’Union européenne amène ces pays tiers de transit, parmi lesquels la Libye, vers le respect des principes fondamentaux, notamment ceux inscrits dans la Convention de Genève de 1951. En adoptant aujourd’hui, ces conclusions, le Conseil a pris une décision importante pour poursuivre et engager davantage le dialogue avec la Libye."

Nicolas Schmit a tenu à souligner que ces conclusions contiennent une référence explicite au sort des ressortissants bulgares et palestinien. Il a précisé que cet élément est crucial dans la relation de l’Union européenne avec la Libye.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 03-06-2005

Haut de page Haut de page