Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Juin 2005 > Les ministres de l’Emploi de l’Union européenne adoptent plusieurs mesures favorisant les conditions de travail et l’égalité des chances des citoyens européens
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Les ministres de l’Emploi de l’Union européenne adoptent plusieurs mesures favorisant les conditions de travail et l’égalité des chances des citoyens européens

Date de publication : 02-06-2005

Domaine politique : Emploi, politique sociale, santé, consommation

Réunion : Conseil Emploi, politique sociale, santé et consommation


Au cours du Conseil "Emploi et politique sociale" du 2 juin 2005 à Luxembourg, et présidé par François Biltgen, ministre du Travail et de l'Emploi, les ministres de l’Emploi de l’Union européenne ont adopté plusieurs mesures afin d’améliorer les conditions de travail à l’intérieur de l’Union européenne.

Le Conseil a adopté la proposition de directive mettant en œuvre l’accord survenu entre la Communauté européenne du rail (CER) et la fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) sur les conditions de travail des travailleurs mobiles exerçant des activités professionnelles transfrontalières. Le ministre François Biltgen s’est félicité de ce texte, comme un élément important d’accompagnement social de la libéralisation du secteur ferroviaire. Selon le ministre Biltgen, "le dialogue social européen est une grande réussite pour l’Europe, c’est un symbole très important pour nombreux de nos concitoyens, afin de montrer que le modèle social et le dialogue social existent et continueront à exister."

Le Conseil "Emploi et politique sociale" a également constaté un accord politique sur les propositions de règlements visant à instituer une agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, et à créer une fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail. Ces règlements visent à assurer une gouvernance plus efficace de ces organes à la lumière du récent élargissement. Selon le ministre Biltgen, "le bon fonctionnement de ces deux agences est important pour la politique de l’emploi et la politique sociale de l’Europe, puisque ce sont ces deux agences qui doivent nous alimenter en chiffres, statistiques, mais également en idées."

Le Conseil de l’Union européenne a pu dégager une orientation générale sur la proposition portant création d’un Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Cet institut aura pour tâches essentielles de fournir aux institutions européennes et aux Etats membres des données et statistiques favorisant l’intégration des politiques d’égalité entre les hommes et les femmes, de promouvoir la lutte contre toute discrimination fondée sur le sexe et de diffuser l’information liée à l’égalité entre les hommes et les femmes auprès des citoyens et travailleurs de l’Union européenne.

Le Conseil a adopté des conclusions préparées par la présidence, qui visent à confirmer, dans le cadre du 10e anniversaire de la plateforme d’action de Beijing, les engagements pris par l’Union européenne lors de la conférence ministérielle organisée à Luxembourg au début du mois de février 2005, puis à l’occasion de la session de la Commission de la condition de la Femme, à la fin du mois de février 2005, à New York.

Les ministres de l’Emploi ont également eu un large échange de vues sur le Livre vert relatif à une approche communautaire de la gestion des migrations économiques des ressortissants des Etats tiers. Ils sont tombés d’accord pour dire qu’il s’agit d’un sujet qui concerne aussi la filière Emploi du Conseil, en raison de son lieu étroit avec la problématique du vieillissement démographique et l’évolution des marchés du travail.

A quelques mois de la présentation par la Commission européenne, à la fin de l’année 2005, d’un Plan d’action sur la mise en place d’un cadre législatif communautaire des migrations économiques, le débat du Conseil du 2 juin a mis en exergue les différents points de vue des Etats membres sur l’approche à adopter en matière de gestion économique des flux migratoires.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 02-06-2005

Haut de page Haut de page