Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > La VIIe Conférence ministérielle euro-méditerranéenne de Luxembourg a dressé un bilan exhaustif du Processus de Barcelone, près de dix ans après son lancement
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
La VIIe Conférence ministérielle euro-méditerranéenne de Luxembourg a dressé un bilan exhaustif du Processus de Barcelone, près de dix ans après son lancement

Date de publication : 31-05-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : VIIe Conférence ministérielle euro-méditerranéenne


Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, président en exercice du Conseil de l'UE, a tiré lors de la conférence de presse à l'issue de la 7e Conférence ministérielle euro-méditerranéenne qui s'est tenue les 30 et 31 mai 2005 à Luxembourg les conclusions des travaux des ministres:

"La 7ème Conférence ministérielle euro-méditerranéenne de Luxembourg a été l’occasion de dresser un bilan exhaustif du Processus de Barcelone, près de dix ans après son lancement.

En effet, nous sommes arrivés à un moment essentiel de notre Processus avec les Partenaires de la rive Sud de la Méditerranée, où nous devons préparer l’avenir en essayant de donner une nouvelle impulsion à nos relations.

Nos discussions d’aujourd’hui ont bien entendu porté sur les dix ans de Barcelone, mais aussi et surtout sur les progrès réalisés dans les trois volets, politique, économique et social du partenariat.

Je suis heureux de vous annoncer qu’aujourd’hui, nous avons réussi, après de longues négociations, à trouver un consensus sur les conclusions de notre Conférence. Cela est rare dans des réunions d'une telle importance. Ce ne sont donc pas des conclusions de la Présidence, mais des conclusions consensuelles. C'est la première fois que c'est le cas depuis la Déclaration de Barcelone de 1995. Ceci est un atout essentiel pour l’avenir de notre partenariat et la base sur laquelle la Réunion extraordinaire à haut niveau de Barcelone en novembre prochain pourra construire.

Ensemble avec les partenaires méditerranéens, nous avons en effet réussi à consolider nos relations de telle sorte que la première session plénière de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne (APEM) a pu se tenir au Caire, au mois de mars de cette année. Cette Assemblée parlementaire répond aux besoins de légitimité démocratique revendiquée par nos sociétés et renforce la transparence du Processus.

La visibilité de notre partenariat se matérialisera désormais grâce au logo Euromed sur lequel nous avons pu trouver un accord en février dernier.

Nous avons également réussi à faire une avancée remarquable avec l’inauguration, en avril dernier, de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures. Il s’agit là d’une étape décisive dans la mise en œuvre du partenariat social, culturel et humain du Processus de Barcelone. La Fondation Anna Lindh jouera le rôle de ‘Réseau des réseaux’ des 35 pays membres du Processus de Barcelone en renforçant les échanges culturels.

Le Forum civil Euromed qui a eu lieu à Luxembourg en avril dernier a été une étape importante dans le renforcement de la société civile euro-méditerranéenne ainsi que dans sa contribution active au partenariat.

Aujourd’hui, nous avons également eu la preuve que non seulement plus personne ne pense à quitter le Processus de Barcelone, mais qu’au contraire, d’autres pensent à le rejoindre. En effet, la Mauritanie a officiellement fait part de son intention de rejoindre le Processus de Barcelone en tant que membre à part entière. Cette demande va bien entendu faire l’objet d'un examen dans les instances compétentes."


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 31-05-2005

Haut de page Haut de page