Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > Jean Asselborn: "La Présidence considère que ce sont des alliances fortes, comme celle que l’UE entretient avec le Groupe de Rio qui permettent de renforcer la stabilité et la paix globale"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Jean Asselborn: "La Présidence considère que ce sont des alliances fortes, comme celle que l’UE entretient avec le Groupe de Rio qui permettent de renforcer la stabilité et la paix globale"

Date de publication : 27-05-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : XIIe Réunion ministérielle UE-Groupe de Rio


Lors de la conférence de presse, à l'issue de la Réunion ministérielle entre l’Union européenne et le Groupe de Rio, qui a eu lieu le 27 mai 2005 à Luxembourg, le président en exercice du Conseil de l'UE, Jean Asselborn, a déclaré:  

"Après les fructueuses réunions ministérielles de hier, j'ai eu le plaisir aujourd'hui de co-présider la Réunion ministérielle entre l’Union européenne et le Groupe de Rio avec mon collègue, le ministre argentin des Affaires étrangères, Rafael Bielsa, qui est le secrétaire Présidence ad temporem du Groupe de Rio. Nous avons eu un échange de vues très fructueux sur l’état et le futur des relations entre l’Union européenne et le Groupe de Rio.

Nous avons également longuement discuté des progrès réalisés dans le domaine de l’intégration régionale, ainsi qu’en matière de coopération entre nos deux régions. 

Il faut savoir que l’Europe est le premier partenaire commercial de l’Amérique latine, l’un des principaux investisseurs et le plus important donateur en matière d’aide au développement. 

La Présidence a tenu à rappeler que le Groupe de Rio est pour l’Union européenne un partenaire privilégié, car il symbolise le forum de consultation informelle le plus représentatif sur le continent américain, et tous ses pays membres sont bien ancrés dans d'autres formations de consultation régionales et transcontinentales.

La Présidence considère que ce sont des alliances fortes, comme celle que l’Union européenne entretient avec le Groupe de Rio, tout comme avec les pays du Mercosur, de la Communauté andine, de l’Amérique centrale, le Mexique et le Chili, qui permettent de renforcer la stabilité et la paix globale.  

A cet égard, la Présidence a souligné l’implication croissante et ô combien importante des pays latino-américains au sein des missions de maintien de la paix des Nations Unies, avec l’envoi de casques bleus en Afghanistan, dans les Balkans, à Chypre, et plus récemment à Haïti. 

Je tiens à rappeler que la grande majorité des casques bleus qui composent à l’heure actuelle la force multinationale de stabilisation de l’ONU à Haïti - la MINUSTAH -  sont originaires de pays membres du groupe de Rio.

L’Union européenne a salué cet engagement de l’Amérique latine en faveur du processus de paix à Haïti et a réaffirmé, dans cette enceinte, son engagement ainsi que celui de ces Etats membres, afin que le peuple haïtien puisse enfin connaître des jours meilleurs.

L'Union demeure préoccupée par le climat de violence qui persiste dans certaines zones du pays et elle espère que le processus de désarmement de groupes organisés va s'intensifier afin de consolider le retour à une situation de sécurité à Haïti, qui est une condition nécessaire au bon déroulement des élections de cette fin d'année.       

Nous avons également discuté de l’importance de la création d’emplois pour lutter contre la pauvreté et afin de renforcer la gouvernance démocratique.

Car la cohésion sociale est un élément fondamental pour nos sociétés. En effet, la pauvreté, l’exclusion et l’inégalité sont une atteinte à la dignité humaine, qui affaiblissent la démocratie et menacent la paix et la stabilité. 

Dans ce contexte de paix et de stabilité mondiale, nous avons pu échanger nos vues sur les préparations du Sommet des Nations Unies en septembre prochain à New York.

La Présidence a rappelé que l'UE a salué au plus haut niveau le rapport du Secrétaire général Kofi Annan ("Dans une liberté plus grande").

L'Union européenne considère que ce rapport constitue une contribution primordiale au Sommet de septembre 2005, et la Présidence a souligné que l'Union est fermement résolue à jouer un rôle majeur au sein des Nations Unies ainsi que dans la préparation du Sommet.

L'UE est déterminée à ce que ce processus aboutisse à la formulation de réponses communes aux grands problèmes du développement, de la sécurité et des droits de l'Homme et se réjouit de ce fait des échanges très substantiels qu'on a eus avec nos collègues du Groupe de Rio à ce sujet.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 27-05-2005

Haut de page Haut de page