Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > Mars di Bartolomeo a clôturé la conférence "Soins de longue durée pour personnes âgées" organisée, les 12 et 13 mai 2005, par la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Mars di Bartolomeo a clôturé la conférence "Soins de longue durée pour personnes âgées" organisée, les 12 et 13 mai 2005, par la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne

Date de publication : 17-05-2005

Domaine politique : Emploi, politique sociale, santé, consommation


Faisant suite aux discours du ministre luxembourgeois de la Santé et de la Sécurité Sociale, Mars di Bartolomeo et du Commissaire à l'Emploi, aux Affaires sociales et à l'Egalité des Chances, Vladimír Špidla, aux deux sessions consacrées respectivement aux besoins en soins de longue durée et aux responsabilités du jeudi 12 mai, la matinée du 13 mai a été consacrée à la protection des soins de longue durée : Protection privée et publique et  l'évolution de la protection sociale dans les vingt-cinq Etats membres de l'Union européenne au cours des dernières années.

Les thèmes de la session, présidée par Marten Lagergren du centre de recherche en gérontologie de Stockholm, ont été introduits par Gehrard Igl de l'Université de Kiel en Allemagne et par Jozsej Hajdu de l'Université Szeged en Hongrie. Ils ont été commentés par Valcarce Garcia, secrétaire d'Etat espagnole aux services sociaux, aux Familles et au Handicap, par Georg Fischer de la Commission européenne, par Kai Leichsenring du centre européen pour les politiques et la recherche en matière de bien-être social en Autriche, par Anne-Sophie Parent, directrice de la plate forme européenne pour les personnes âgées (AGE).

Trois exposés ont complété la session de l'après-midi.

Le professeur Malherbe de l'Université de Sherbrooke au Québec est intervenu le premier et a guidé les participants dans une réflexion de fond sur les valeurs incontournables que sont l'autonomie, la justice et l'équité comme bases indispensables pour un dialogue intra-européen en vue d'adopter des définitions communes. Le professeur Nicholas Barr de la London School of Economics a montré quant à lui comment éthique et justice sociale sont des valeurs compatibles avec le concept d'efficacité. Il a démontré aussi comment pour le besoin en soin de longue durée, risque présentant autant d'incertitudes quant à son échéance, sa durée, l'ampleur des pertes, il est indispensable que l'Etat se substitue aux assurances privées pour le couvrir. Jérôme Vignon de la Commission européenne, s'appuyant sur l'exposé du professeur Malherbe et du professeur Barr a complété la trilogie par un exposé traitant du développement de la protection sociale en Europe.

Les conclusions de la conférence ont été tirées par Valcarce Garcia, secrétaire d'Etat espagnole aux services sociaux, aux Familles et au Handicap, Chlon-Dominczsak, sous-secrétaire d'Etat au Ministère des politiques sociales en Pologne et par le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale du Luxembourg, Mars di Bartolomeo.

Réunis en une table-ronde, modérée par Anne Sophie Parent, les intervenants ont tour à tour évoqué les questions posées par les soins de longue durée dans leurs pays respectifs.

Le ministre di Bartolomeo a établi un court bilan des six années d'application de la loi sur l'assurance dépendance au Grand-Duché de Luxembourg. Il a notamment présenté le bilan très positif qui peut être établi par rapport à la priorité au maintien à domicile des personnes dépendantes. Après six années, on constate une évidente stabilisation du nombre d'entrées de personnes dépendantes en établissement d'aide et de soins et un développement sans précédent de l'offre de soins professionnels par les réseaux du maintien à domicile.

Le ministre luxembourgeois de la Santé et de la Sécurité sociale a clôturé la conférence en remerciant chacun des intervenants de la conférence : participants, orateurs, rapporteurs ainsi que tous ceux qui à un titre ou l'autre, ont garanti le bon déroulement technique et logistique de la conférence.

       




Dernière mise à jour de cette page le : 17-05-2005

Haut de page Haut de page