Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
  |  
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > La situation économique en Europe, les grandes orientations des politiques économiques et la représentation extérieure de la zone Euro à l'ordre du jour de la première journée de l'informelle "Ecofin"
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
La situation économique en Europe, les grandes orientations des politiques économiques et la représentation extérieure de la zone Euro à l'ordre du jour de la première journée de l'informelle "Ecofin"

Date de publication : 13-05-2005

Domaine politique : Affaires économiques et financières

Réunion : Réunion informelle ECOFIN


Les ministres des Finances de l'Eurogroupe se sont réunis le 13 mai 2005 à Luxembourg dans le cadre de la réunion informelle "Ecofin". Ils ont discuté de la situation économique en Europe, des grandes orientations des politiques économiques, de la représentation extérieure de la zone Euro et de la face commune des pièces de monnaie en Euro après l’élargissement.

En ouverture de la réunion, les ministres se sont penchés sur la situation économique générale de la zone Euro qu’ils considèrent comme "sérieusement préoccupante" selon les dires du Premier ministre, Président de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Toutefois, a remarqué Jean-Claude Juncker, "quelques bonnes nouvelles" se sont faites entendre ces derniers jours, notamment en ce qui concerne l’évolution de l’économie allemande, espagnole et française au premier trimestre 2005. Les ministres ont surtout retenu que les "niveaux de confiance" des consommateurs et investisseurs laissaient à désirer dans les divers États membres, ce qui soulignerait la nécessité de la poursuite des réformes structurelles.

Selon Jean-Claude Juncker les ministres se sont également mis d’accord qu’ils devront s’occuper davantage des "divergences de l’évolution économique dans la zone Euro",  dont certaines "commencent à (nous) inquiéter sérieusement", tels les éléments de la composition de la croissance et "des divergences qui ont trait au niveaux de compétitivité de sous-économies nationales de l’économie de la zone Euro."

Dans ce sens, la Commission européenne a été mandatée pour élaborer une étude plus approfondie sur la nature exacte et sur l’ampleur des ces divergences. Les ministres restent par contre convaincus que "nonobstant les difficultés que nous rencontrons dans un certain nombre de pays, nous devrons poursuivre des réformes structurelles qui ne sont pas dirigées contre le niveau de vie des uns et des autres mais qui doivent permettre à l’UE que le modèle social européen reste accessible au plus grand nombre."

Ces réformes structurelles seront traitées dans le cadre des programmes d’action nationaux de Lisbonne. Jean-Claude Juncker s’est félicité de l’initiative de la Commission européenne "d’envoyer des missions dans chacun des 25 États membres pour préparer ces plans nationaux de réformes".

Pour ce qui est de la fabrication future des pièces de monnaie en Euro, les ministres sont tombés d’accord que la future face commune des pièces de monnaie qui seront frappées par les nouveaux États membres de la zone Euro représentera l’ensemble du territoire de l’Union européenne. Dans une deuxième phase, lorsque de nouvelles pièces seront émises dans toute la zone Euro, cette pratique sera généralisée.   


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 13-05-2005

Haut de page Haut de page