Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Mai 2005 > Nicolas Schmit à la session plénière du Parlement européen
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Nicolas Schmit à la session plénière du Parlement européen

Date de publication : 10-05-2005

Domaine politique : Affaires générales et Relations extérieures

Réunion : Session plénière du Parlement européen


Lors de la séance plénière du Parlement européen du mardi 10 mai 2005, à Strasbourg, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à l’Immigration, Nicolas Schmit, a répondu à une question orale posée au nom de la commission de l’Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire du Parlement européen au sujet de la stratégie du Conseil concernant le changement climatique. Le ministre est ensuite intervenu dans le cadre d’une déclaration du Conseil sur les armes légères et de petit calibre (ALPC). En marge de la séance plénière du Parlement européen, Nicolas Schmit s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d’Afghanistan, S.E. Dr Abdullah Abdullah.

Dans sa réponse à la question orale sur le changement climatique, Nicolas Schmit a rappelé que "le Conseil européen des 22 et 23 mars 2005 a adopté des éléments clefs qui revêtent une importance essentielle pour la conception du futur régime climatique. Pour atteindre l’objectif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, l’augmentation de la température mondiale annuelle moyenne en surface ne doit pas dépasser 2°C par rapport aux niveaux de l’époque préindustrielle(…) Le Conseil a insisté sur la nécessité de donner un nouvel élan aux négociations internationales, en explorant des options relatives à un régime post-2012 et en assurant la coopération la plus large possible de tous les pays."

Par rapport au débat public en cours sur le changement climatique, Nicolas Schmit a invité le Parlement européen à aider le Conseil à mieux sensibiliser l’opinion publique européenne et les parlements nationaux dans l’Union européenne et les autres pays.

Au cours de son intervention sur les armes légères et de petit calibre (ALPC), le ministre Schmit a déclaré : "L’Union européenne se rallie à l’appel que le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a lancé concernant la mise au point de stratégies à long terme pour mettre fin au fléau de la prolifération illicite des armes légères(…) Les ALPC contribuent à l’aggravation du terrorisme et de la criminalité organisée et constituent un facteur majeur dans le déclenchement et la propagation des conflits ainsi que de l’effondrement des structures étatiques. Depuis 1990, ces conflits ont coûté la vie à près de 4 millions de personnes et obligé plus de 18 millions à quitter leur foyer ou leur pays."

Nicolas Schmit a rappelé que "l’Union européenne s’emploie à obtenir l’adoption d’un instrument juridiquement contraignant qui serait destiné à compléter le Protocole des Nations Unies relatif aux armes à feu. Elle insiste aussi pour que cet instrument comporte des dispositions appropriées sur les munitions. En effet, seul un approvisionnement constant en munitions permet aux ALPC illicites de continuer à faire des ravages. En revanche, si nous parvenons à empêcher le trafic des munitions, nous pourrons réduire ces armes au silence."

En marge de la séance plénière, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à l’Immigration s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d’Afghanistan, S.E. Dr Abdullah Abdullah, présent à Strasbourg à l’occasion de l’intervention solennelle du Président de la République islamique d’Afghanistan, S.E. M. Hamid Karzai, devant le Parlement européen. Au cours de cet entretien, le ministre a réitéré, au nom de la présidence, le soutien de l’Union européenne au processus de démocratisation en cours en Afghanistan, notamment en vue des prochaines élections parlementaires qui se tiendront dans ce pays au mois de septembre 2005.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 10-05-2005

Haut de page Haut de page