Note: Votre navigateur n'affiche pas correctement ce site parce qu'il s'agit d'une version relativement ancienne d'un navigateur ou parce qu'il ne respecte pas les standards généralement préconisés pour les pages web. Pour en savoir plus lisez nos notes de conception.

 
[Luxembourg 2005 Présidence du Conseil de l'Union européenne]
 English version        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Communiqués > Février 2005 > Le Conseil a adopté une contribution des ministres de la jeunesse en vue du sommet européen de printemps
Imprimer cette page Envoyer cette page

Communiqué
Le Conseil a adopté une contribution des ministres de la jeunesse en vue du sommet européen de printemps

Date de publication : 21-02-2005

Domaine politique : Education, jeunesse, culture

Réunion : Conseil Education, jeunesse et culture


Le Conseil "Education, Culture, Jeunesse" a adopté, lundi 21 février, lors d'une réunion placée sous la présidence de Mady Delvaux-Stehres, une contribution des ministres de la jeunesse en vue du sommet européen de printemps.

Cette contribution salue l’initiative des chefs d’Etats de l’Allemagne, de l’Espagne, de la France et de la Suède appelant à reconnaître la place primordiale des jeunes dans la réalisation des objectifs de la stratégie de Lisbonne à travers l’adoption d’un ‘pacte pour la jeunesse’. La Commission pour sa part a repris cette initiative dans sa communication sur la révision à mi-parcours de la stratégie de Lisbonne.

Pour les ministres de la jeunesse, cette contribution se fait dans la continuité des priorités adoptées dans sa résolution du 27 juin 2002 qui faisait suite au Livre Blanc de la Commission "Un nouvel élan pour la politique jeunesse". Les ministres de la Jeunesse ont toujours été sensibles aux aspects transversaux de la politique jeunesse, qui sont aussi le reflet des préoccupations des jeunes et de leur situation de vie.

Dans ce contexte, il est particulièrement important de souligner - face à l’évolution démographique que connaît l’Europe - le rôle important que les jeunes sont appelés à jouer dans le développement économique, social et politique de l’Europe.

Aussi l’Europe doit pouvoir compter sur la capacité d’innovation, l’esprit d’initiative, mais aussi sur une attitude ouverte à la mobilité et à l’intégration multiculturelle chez les jeunes. Dans ce contexte, les ministres de la Jeunesse ont souligné l’importance d’une approche concertée, cohérente et transversale en faveur des jeunes.

Les ministres de la Jeunesse invitent le Conseil Européen de printemps à retenir l’initiative du ‘pacte pour la jeunesse’ proposée par la Commission dans sa communication. Ce pacte devrait se concentrer sur les domaines de l’emploi, de l’éducation, de la formation et sur la conciliation de la vie familiale et professionnelle.

Les ministres de la Jeunesse se sont déclarés favorables à ce que les jeunes et les organisations de jeunesse puissent participer aux réflexions du pacte.

Enfin, il faut préciser que le pacte européen pour la jeunesse devrait s’inscrire dans les mécanismes existants de la stratégie de Lisbonne, dont il doit emprunter le rythme et les mécanismes de suivi. Il ne visera ni à mettre en place de nouveaux programmes communautaires en faveur de la jeunesse, ni à créer un nouveau processus, ni à devenir un nouvel instrument financier. Les processus et programmes en cours constituent un socle suffisant pour réaliser les objectifs du pacte.

Les ministres ont enfin accueilli favorablement l’intention de la Commission de publier une communication sur le pacte pour la mi-mai.


A ce sujet ...



Dernière mise à jour de cette page le : 23-02-2005

Haut de page Haut de page